Twitter : vers une identification en deux étapes

Twitter, comme tous les services populaires, est très souvent victime d’attaques. On ne compte plus le nombre de comptes piratés et nous en avons encore eu la preuve hier avec l’Associated Press et avec cet énorme canular indiquant que Barack Obama avait été blessé lors d’un attentat visant la Maison Blanche. Pas mal de gens se sont d’ailleurs fait avoir, mais ce sera très prochainement de l’histoire ancienne. Pourquoi ? Tout simplement parce que Twitter est actuellement en train de travailler sur un nouveau processus d’identification, un processus qui reposera sur une authentification en deux temps. Exactement comme ce que l’on trouve du côté de Google, de Microsoft ou même d’Evernote, donc.

Si l’on en croit The Next Web, généralement bien informé, Twitter serait actuellement en train de tester cette fonctionnalité en interne. Il n’est donc pas encore possible d’en profiter sur nos comptes et il faudra sans doute attendre quelques semaines avant de pouvoir mettre la main dessus, mais c’est quand même une excellente nouvelle.

Twitter : bientôt l'identification en deux étapes

Afin d’améliorer la sécurité de sa plateforme, Twitter devrait déployer prochainement l’identification en deux étapes sur nos comptes.

Car en effet, à l’heure actuelle, un compte Twitter n’est pas spécialement bien protégé. Un identifiant, un mot de passe, ce n’est pas franchement sécurisé et encore moins lorsqu’on dispose de solutions logicielles et de scripts élaborés. Dans ce contexte, et sachant que le hack de comptes est plutôt à la mode, on comprend finalement pourquoi le géant américain a décidé d’implémenter une telle fonction sur sa plateforme.

Attention cependant car on ne sait pas encore si tous les comptes Twitter pourront profiter de cette identification en deux temps. Il est effectivement fort possible que le service ne déploie cette fonctionnalité que pour les plus gros comptes dans un premier temps. Quoi qu’il en soit, dès qu’on en saura plus sur la question, vous serez les premiers au courant.

Bref, comme dirait l’autre, wait & see…