Twitter voudrait permettre d’annoter certains tweets

C’est une fonction que réclament de nombreux utilisateurs de Twitter : celle de pouvoir modifier un tweet. Une fonction à laquelle le réseau social a toujours répondu par la négative. Il faut dire que Twitter est basé sur de courts messages, sortes de traits d’esprit, et que les publications en ligne peuvent uniquement être supprimées en cas d’erreur. Seulement voilà, certains remarquent une faute dans le tweet beaucoup plus tard, lorsque ce dernier a été partagé massivement, et une suppression n’arrange pas toujours. C’est pour cette raison que le PDG de la firme, Jack Dorsey, a expliqué en interview plancher sur une idée.

L’idée de Jack Dorsey serait la clarification des tweets à travers des annotations. Un moyen de corriger les publications en précisant certains points.

Reste à savoir si Twitter décidera de déployer cette nouvelle fonction qui pourrait plaire aux utilisateurs.

Twitter songe à une fonction permettant de clarifier plusieurs points

Twitter permettra peut-être de clarifier ses tweets dans le futur sous la forme d’annotations. C’est en tout cas ce que suggère  Jack Dorsey dans une interview. L’homme précise tout de même que Twitter ne permettra toujours pas de modifier ses tweets, chose voulue par bon nombre d’utilisateurs.

Il faut dire qu’une telle fonction irait à l’encontre de la philosophie du réseau social qui permet de poster des traits d’esprit – tandis que les threads sont populaires pour développer une idée et que le service facilite le déroulement des messages.

Autant dire que la modification n’est toujours pas au programme pour le réseau social qui souhaite éviter que certains modifient des tweets jugés problématiques dans le passé. Des publications qui remontent souvent à la surface après de nombreuses années. Ces dernières semaines, les utilisateurs du réseau social ont eu l’exemple de Bilal Hassani, dont un tweet contre Israël a beaucoup fait parler, mais également la « Ligue du LOL », rassemblement de journalistes s’étant adonné au harcèlement en ligne il y a plusieurs années.

Les tweets, avant suppression, ont pu être déterrés par des internautes.

Avec la modification des tweets, les échanges entre les membres de ce groupe se livrant au harcèlement aurait facilement pu être modifiés. La suppression sonne donc comme un aveu de culpabilité pour ces derniers.

Mots-clés twitter