Twitter vous laisse désormais choisir qui peut répondre à vos tweets

Twitter est un réseau social beaucoup plus libre que les autres. Il est très rapide de se faire un compte et certains contenus, comme la pornographie, sont autorisés contrairement à d’autres plates-formes – pour ne pas citer Facebook, Instagram, et depuis peu Tumblr. Malheureusement, cette grosse liberté entraîne parfois des dérives avec un fort noyau de comptes diffusant des messages haineux. Car sur Twitter, il est très simple de se faire un nouveau profil anonyme pour continuer à publier des tweets contraires aux règles. Sans oublier la forte désinformation présente sur le réseau social.

Twitter annonce donc, pour lutter notamment contre le harcèlement, une nouvelle fonction.

L'écran d'accueil de Twitter sur smartphone

Crédits Pixabay

Le réseau social laisse désormais le choix des utilisateurs pouvant répondre à un tweet.

Un meilleur filtrage pour le réseau social

Twitter tente depuis plusieurs mois de laisser plus de liberté dans le filtrage des messages chez les utilisateurs. Il est possible de masquer les réponses à un tweet publié. Malheureusement, une fonction trop peu utile puisque ces derniers sont encore visibles dans un espace à part, n’importe qui peut cliquer dessus avec une icône fortement visible. Autant dire un coup d’épée dans l’eau et un moyen de filtrer les messages très peu utilisé sur Twitter.

Twitter a donc décidé d’envoyer l’artillerie lourde avec une possibilité déjà offerte chez Facebook. Il est désormais possible d’appliquer des réglages à une publication permettant d’en limiter la portée. Tout d’abord, il y a l’option « Tout le monde » permettant, comme son nom l’indique, à tout Twitter de répondre au tweet. Vient ensuite celle pour les personnes que l’utilisateur suit et pour finir, les personnes sélectionnées. De quoi permettre de mieux gérer la portée d’un message.

Cependant, cette fonction limite uniquement les utilisateurs pouvant répondre et le tweet apparaîtra à tous. Rien n’indique en revanche si citer la publication permettra ceux qui n’y sont pas autorisés d’y répondre.

Pour le moment, cette fonctionnalité n’est proposée que chez une poignée d’utilisateurs. Son déploiement général arrivera, comme toujours, petit à petit pour les millions d’inscrits. De quoi rendre le réseau social un peu plus serein à l’heure des messages haineux et de la désinformation.

Mots-clés twitter