Twitterverse, pour trouver l’amour sur Twitter…

A part la connerie, il y a autre chose qui est sans limite : la misère humaine. Alors des fois, c’est une misère triste, hein, du genre de celle qu’on nous balance dans la gueule aux infos, et des fois c’est une misère un peu plus marrante. Oui, comme Twitterverse, un service qui est censé vous permettre de trouver l’amour sur Twitter… Enfin c’est en tout cas ce qu’il dit, hein…

Twitterverse, la page d'accueil du service

De mon temps, lorsqu’on se sentait seul et qu’on voulait… hem… “rencontrer” des filles, c’était super simple : suffisait d’aller en boîte et de payer des coups à boire. Mais bon, maintenant, c’est encore plus facile, il suffit d’avoir un accès au web. Et entre les Meetic, Match et autres AB Coeur, faut bien avouer que le marché du sexe de l’amour se porte bien (au passage, notez l’absence de liens).

Sauf que voilà, on vit quand même à l’ère des réseaux sociaux. Et vous n’imaginez pas le nombre de personnes qui cherchent l’âme sœur sur Facebook. Forcément, Twitter n’allait pas rester sur la touche et c’est comme ça que l’idée de Twitterverse est née. Ce service, comme son nom ne l’indique pas, va ainsi vous permettre de trouver des twittos en fonction du mot de votre choix. Et comme l’interface de l’outil est super simple (on a un champ de recherche et rien de plus), tout le monde va pouvoir s’y mettre.

Twitterverse, les résultats de la recherche

Du coup, votre humble serviteur a procédé à quelques tests. Et en tapant “fredzone”, il s’est rendu compte qu’il avait l’embarras du choix. Twitterverse m’a ainsi révélé que les personnes les plus proches de moi sont Scpan, Tany, DepSim, Pierre, Anthilemoon (la seule nana du lot) et IRockWa. Trop bien, hein ?

On l’aura bien compris, Twitterverse fait partie de ces services complètement nazes et inutiles qu’on a tendance à oublier rapidement. C’est pas faux, certes, mais c’est également un outil diabolique qui va vous permettre de savoir qui aime quoi. Ouais, et d’ailleurs, à ce sujet, je peux vous assurer que la blogosphère française ne manque pas de surprises…