U-966 : l’épave du sous-marin allemand a été retrouvée

Après des années de recherches, la marine espagnole a réussi à localiser l’endroit exact où a sombré l’Untersee boot 966. Trois plongeurs du Centre d’activités subaquatiques ont trouvé le reste de l’épave du sous-marin à environ 85 pieds sous l’eau, au large des côtes espagnoles. C’était le dernier endroit où l’engin se trouvait après l’unique patrouille qu’il effectuait, alors qu’il était encore une machine de guerre bien faite et lourdement équipée.

Lancé en janvier 1943 et mis en service le 4 mars de la même année, le sous-marin allemand a reçu de nombreuses appellations. Également connu sous le nom de Gut Holz, il a été utilisé par les kriegsmarine pendant la deuxième Guerre mondiale comme patrouilleur. Sous le commandement du Lieutenant Eckehard Wolf, l’U-966 n’a été déployé que pendant une durée de dix mois seulement.

Sous-marin

L’enquête a commencé quand l’équipe de chercheurs a trouvé une grande tôle d’aluminium dans une ferme de la Galice, dans le nord-ouest de l’Espagne.

La deuxième attaque a été fatale

Servant de toit pour un poulailler, le métal provenait du fuselage du bombardier Sunderland, un bateau britannique qui a coulé avec le sous-marin.

Lors de la première patrouille, le 5 octobre 1943, l’U-966 a été repéré par deux destroyers britanniques à l’ouest des îles Féroé. Quatre-vingt-sept grenades anti-sous-marines ont été larguées contre l’engin. Puisque l’émetteur radio était totalement endommagé et se trouvait hors service, le sous-marin ne pouvait plus atteindre un endroit neutre. Il a erré au large du Cap de l’Estaca de Bares, en Espagne.

Le 10 novembre 1943, des avions de combat britanniques et américains ont de nouveau intercepté le Gut Holz et l’ont bombardé jusqu’à ce qu’il soit totalement détruit. Au même moment, les alliés ont perdu le bateau de Sunderland MK 111. Au lieu de se rendre, tout l’équipage s’est jeté à l’eau et a fait sauter le bateau.

Huit des cinquante membres de l’équipage n’ont pas réussi à atteindre la côte. En tout, quatorze militaires allemands et britanniques ont perdu la vie au cours de la bataille. Les cadavres ont été enterrés dans des cimetières à côté de Caceres et Vizcaya, en Espagne.

Une équipe de novices ?

Avant d’intégrer l’équipage, quatre officiers et une quarantaine de sous-mariniers ont reçu une formation de base suivie d’une formation de combat. Il est étonnant qu’ils n’aient pas su se défendre alors que l’U-966 était un sous-marin hyper sophistiqué.

Après d’avoir découvert l’épave, Anxo Gonzalez, l’un des plongeurs a déclaré que : « L’U-Boat était mené par une équipe novice avec un commandant novice. Il était tombé sous le feu des Alliés ».

Mots-clés histoire