Uber continue de perdre de l’argent et licencie 350 employés de plus

Le lundi 14 octobre dernier, la compagnie Uber a annoncé qu’elle allait licencier 350 autres employés. Parmi les divisions qui vont être touchées par cette suppression de postes, il y a Uber Eats et l’équipe travaillant sur la conduite autonome.

Dans un e-mail adressé aux employés par le PDG de Uber, Dara Khosrowshahi, celui-ci décrit les licenciements comme étant des « changements difficiles, mais nécessaires ».

Crédits Unsplash

C’est la troisième fois qu’Uber supprime des postes en 2019. La société avait en effet déjà renvoyé 400 travailleurs de son département marketing en juillet dernier. Ensuite, 435 employés des divisions des produits et ingénierie ont été licenciés en septembre.

En août, Uber a annoncé que l’entreprise avait enregistré des pertes record d’une valeur de 5 milliards de dollars lors du second trimestre de l’année 2019.

De grosses pertes

La grande partie des 5 milliards de dollars de pertes d’Uber représente des frais non récurrents liés à l’offre d’actions de la compagnie en mai. Sans ces charges, le taux de perte de l’entreprise a été d’environ un milliard de dollars au cours des derniers trimestres.

Un porte-parole d’Uber a déclaré à TechCrunch que les licenciements récemment annoncés représentent environ 1% de l’effectif total de la société. Selon lui, c’est toutefois encore insuffisant pour éliminer totalement les pertes.

La conduite autonome en difficulté

Parmi les divisions touchées par la suppression de postes, l’unité travaillant sur la conduite autonome a connu des difficultés au cours des 18 derniers mois. La division avait accumulé des millions de kilomètres lors des tests, mais en mars 2018, un véhicule de la compagnie a heurté et tué un piéton.

Après cet accident, Uber a suspendu les tests pendant des mois. Les essais n’ont repris qu’en décembre 2018, mais à une échelle beaucoup plus petite. En août 2019, Toyota a investi un milliard de dollars dans la division conduite autonome d’Uber. Cependant, l’on ne sait pas encore actuellement quand les tests à grande échelle vont reprendre.

La situation est actuellement assez difficile pour Uber même si la compagnie continue de lancer de nouveaux services basés sur l’utilisation de son application. En tout cas, attendons la sortie des bilans des derniers trimestres de cette année pour voir si les pertes persistent.

Mots-clés uber