Uber et Lyft ont remporté un gros contrat

Le gouvernement américain vient d’accorder un contrat de cinq ans à Uber et Lyft pour assurer le transport de 4 millions d’employés fédéraux et de leurs familles, nous rapporte The Verge le lundi 23 novembre 2020.

Les entreprises ont confirmé que c’est l’Administration des services généraux (GSA), la branche du gouvernement fédéral qui s’occupe de l’approvisionnement, qui leur a octroyé ce contrat d’une valeur de 810 millions de dollars. Ce nouveau contrat permettra aux entreprises de lancer officiellement leurs services au sein des agences gouvernementales et de travailler directement avec les fonctionnaires.

Crédits Pixabay

Malgré tout, si la valeur totale du contrat est de 810 millions de dollars, on ignore pour l’instant combien Uber et Lyft empocheront respectivement.

Uber et Lyft voient désormais les choses en grand

Ronnie Gurion, le responsable mondial de la division business-to-business d’Uber, Uber for Business, a déclaré que cet élargissement de la base de clients de l’entreprise pour inclure dorénavant le gouvernement est une étape naturelle pour l’entreprise. Ce responsable ajoute que l’entreprise est fière « d’aider les agences fédérales à relever certains des plus grands défis administratifs auxquels elles sont confrontées ».

De son côté, Lyft s’est également réjoui de l’obtention de ce contrat qui garantit une importante croissance de son activité. Un porte-parole de l’entreprise a déclaré que « Lyft travaille déjà en étroite collaboration avec des agences sélectionnées, mais avec ce prix à notre actif, vous voyons une opportunité d’être le partenaire de covoiturage préféré pour de nombreuses autres agences fédérales de premier plan ».

A lire aussi : Uber et Lyft ordonnés une nouvelle fois en appel de requalifier leurs chauffeurs

Une utilisation plus facile et moins coûteuse ?

Par ailleurs, la GSA n’a pas encore émis de commentaire concernant ce contrat. Toutefois, l’agence a déclaré dans un article de blog en avril qu’elle pouvait négocier une remise de 2 à 4% avec ces entreprises. Uber et Lyft auraient également accepté de renoncer à certains frais.

A lire aussi : Véhicules électriques, Uber fait deux grosses promesses

En tout cas, d’après la commissaire adjointe Charlotte Phelan du Service fédéral des acquisitions pour les voyages, les transports et la logistique, ce contrat avec Uber et Lyft « modernise les voyages officiels et rendra l’utilisation des services de covoiturage plus facile et moins coûteuse » car il n’y aura « aucune nouvelle application à télécharger et aucun reçu papier à jeter ».

Mots-clés lyftuber