Uber : Et si vous preniez des cours de gastronomie avec Uber Moments ?

Le géant du transport Uber ne cesse pas d’élargir ses services. Après s’être récemment lancé dans la livraison de produits d’épicerie et après avoir annoncé sa nouvel offre Uber Copter qui permet aux clients de réserver un hélicoptère permettant de relier Lower Manhattan à l’aéroport international JFK, Uber compte à présent proposer un nouveau service inédit à sa clientèle: des cours de gastronomie.

En effet, un nouvel onglet est apparu dans l’application de livraison de repas à la demande Uber Eats portant le nom de : Moments. Selon TechCrunch, l’entreprise a récemment envoyé un courrier électronique aux utilisateurs d’Uber Eats dans la ville de San Francisco pour les informer qu’ils pourraient désormais réserver des cours gastronomiques à partir du début du mois de novembre jusqu’au 17 novembre 2019.

Crédits Unsplash

Il s’agira, pour l’heure, d’un service en phase de test à petite échelle qui ne sera disponible qu’à San Francisco.

Uber Moments offrira des expériences culinaires inspirantes

Un porte-parole d’Uber a expliqué à Forbes que l’entreprise cherche toujours de nouvelles façons d’améliorer l’expérience Eats. A travers Uber Moments, le géant du transport et de la livraison cherche ainsi, outre la livraison de nourriture, à proposer des expériences culinaires inspirantes à sa clientèle, notamment, en leur donnant des cours sur la manière de concocter un dîner élaboré.

Les clients pourront notamment apprendre comment élaborer un dîner nigérien pour 55 dollars, ou comment confectionner des boulettes chinoises pour 75 dollars.

Uber veut proposer une application tout-en-un

Cependant, Uber ne compte pas s’arrêter à ce service. Son objectif final est d’avoir une application qui propose un large éventail de services utiles à la vie quotidienne. Pour cela, Uber cherche déjà un moyen d’intégrer son service Eats à son application principale et, si la phase de test est concluante, Uber Moments devrait aussi rejoindre l’application principale où devraient bientôt se trouver tous les autres services proposés par la firme.

Le PDG d’Uber, Dara Khosrowshahi, souhaite ainsi faire d’Uber un « système d’exploitation pour votre vie quotidienne » et l’application devrait devenir, dans un futur proche, « une passerelle en un clic pour tout ce que Uber peut vous offrir ». Sauf que même si l’entreprise veut aller de l’avant, il lui reste beaucoup de problèmes à gérer, notamment, les nombreuses critiques dont elle fait l’objet concernant le traitement de ses chauffeurs et la rémunération de ses livreurs.