Uber fait l’acquisition de Cornershop et se lance dans la livraison de produits d’épicerie sur demande

Uber va maintenant s’attaquer au secteur très compétitif de la livraison de produits d’épicerie après qu’elle ait racheté la startup du nom de Cornershop. Cette opération, dont le montant n’a pas été divulgué, va renforcer les efforts d’Uber dans le cadre de son ouverture à d’autres secteurs d’activité à part celui du transport de passagers.

Cornershop a été fondée en 2015 et a son quartier général à Santiago. La startup est actuellement active au Canada, au Chili, au Mexique et au Pérou. Dans une déclaration, Dara Khosrowshahi, le PDG d’Uber, a indiqué que la compagnie était prête à travailler avec la startup pour livrer des articles d’épicerie aux millions de clients sur sa plateforme.

Colis attendant son destinataire

Crédits Pixabay

Ce deal entre Uber et Cornershop permettra éventuellement de lancer le service de livraison aux États-Unis, mais d’abord, il devra être approuvé par les régulateurs.

Un marché déjà saturé

Le marché de la livraison auquel Uber va s’attaquer est déjà extrêmement saturé avec la présence des géants comme Amazon, Instacart et Postmates qui se disputent les parts de marché avec des distributeurs comme Walmart et Kroger. De plus, il n’est pas évident de faire des profits dans le domaine.

Selon les informations, seulement 3% des ventes de produits d’épicerie aux États-Unis se font en ligne actuellement. D’après une récente étude, les consommateurs hésitent à acheter en ligne de crainte de payer plus ou de se faire livrer avec du retard.

Pas une première pour Uber

Ce n’est pas la première fois qu’Uber tente d’élargir son service de livraison à la demande. En 2014, la société avait lancé Uber Rush mais celui-ci n’est pas allé au-delà de New York City, Chicago et San Francisco. Finalement, l’entreprise a décidé de le supprimer en 2018.

Maintenant, Uber veut être un « système d’exploitation » pour les villes, et selon la compagnie, la livraison d’articles d’épicerie semble être un choix évident. Dans une récente interview accordée à The Verge, le PDG de l’entreprise a déclaré qu’Uber allait considérer toutes les activités qui correspondent à cette philosophie.

Lorsque le service de livraison de produits d’épicerie d’Uber sera mis en place aux Etats-Unis, les consommateurs américains auront une nouvelle option pour faire leurs courses sans se déplacer. La question est de savoir si les utilisateurs de l’application d’Uber seront effectivement intéressés par ce nouveau service.

Mots-clés Cornershopuber