Uber : La géolocalisation active jusqu’à 5 min après la course

La collecte de données s’élargit avec la dernière mise à jour de l’application Uber, en date du 24 novembre dernier. Désormais le géant du VTC peut notamment avoir accès – jusqu’à cinq minutes après la fin de la course – à la position géographique de ses clients, pour « améliorer la précision du service ».

Active durant toute la durée du trajet, cette géolocalisation est en outre capable de le rester même si l’application d’Uber fonctionne en arrière plan sur votre smartphone. Un changement de taille pour un service qui ne transmettait jusqu’ici la position géographique, que lorsque l’appli était ouverte et visible de l’utilisateur.

uber-tracking

Avec la nouvelle mise à jour de l’appli Uber, le tracking continue jusqu’à 5 minutes après la course

D’après Uber, ces nouvelles dispositions ont été prises pour s’assurer que les clients soient bien déposés en toute sécurité par leurs chauffeurs, et non en plein milieu d’une route par exemple. Une explication qui n’a clairement pas convaincu les utilisateurs du service, qui ont riposté en abaissant leur notation de l’application, faisant passer cette dernière de 3,5 étoiles à seulement 1,5 sur l’App Store.

Une application pour le moins décriée

Face à ce flot de critiques que ce soit sur l’App Store, les réseaux sociaux, ou le forum américain Reddit (où les utilisateurs semblent à présent se rabattre sur Lyft, le concurrent d’Uber), la firme a accepté de s’exprimer via un porte-parole, et leur justification est la suivante : « Nous faisons de notre mieux pour améliorer l’expérience de nos clients, en affinant nos estimations de la durée des courses, afin d’identifier les meilleurs lieux de prise en charge. La géolocalisation est au cœur de l’expérience Uber, et c’est pour atteindre ces objectifs que nous demandons à nos clients de nous transmettre plus de données« .

Ce nouveau changement dans la politique de confidentialité d’Uber n’a pas suscité de réactions que de la part des clients du service. En effet l’Electronic Privacy Information Center (EPIC), qui défend aux États-Unis le droit au respect de la vie privée en ligne, a lancé un recours en justice contre Uber pour tenter de mettre fin à ces nouveaux partages de données.

À noter que si vous souhaitez désactiver la géolocalisation de l’application concernée, c’est parfaitement possible. Il faudra alors se rendre dans les paramètres du service, couper le tracking et se satisfaire d’une saisie manuelle de l’adresse.

Crédit photo