Uber : la vidéo de l’accident fatal de la voiture autonome a été mise en ligne par la police de Tempe

Uber mène depuis plusieurs mois des tests en Arizona, des tests portant sur les futurs véhicules autonomes de la compagnie. Plus tôt dans la semaine, une voiture de l’entreprise est entrée en collision avec une cycliste en train de traverser une route à pied. La police de Tempe a mis en ligne sur Twitter la vidéo de l’accident.

L’accident a eu lieu au début de la semaine dans la ville de Tempe, une ville de cent soixante mille habitants située au centre de l’état.

Il était 22 heures et le soleil était couché. Une cycliste a alors entrepris de traverser – à pieds – la rue au niveau de Mille Avenue et de Curry Road.

Uber : une voiture autonome de la firme impliquée dans un accident mortel

Uber mène depuis plusieurs mois des tests dans la région et l’entreprise a ainsi déployé dans l’état plusieurs véhicules autonomes construits à partir de SUV Volvo XC90. L’une d’elles était justement en train de circuler sur l’axe où se trouvait la femme.

Les voitures autonomes s’appuient sur plusieurs capteurs différents pour analyser leur environnement direct et récolter le maximum d’informations sur ce qui se passe autour d’elles. Parmi les plus courants se trouvent les caméras, les radars ou encore les Lidars.

Uber s’est tourné vers ces technologies pour équiper ses propres véhicules et tout semblait fonctionner à merveille avant cette tragique soirée.

Lorsqu’une voiture autonome détecte un objet ou un individu susceptible d’entrer en collision avec elle, alors elle est censée s’arrêter ou procéder à une manœuvre d’évitement. Cela n’a pas été le cas ici et la Volvo XC90 a ainsi frappé de plein fouet la femme.

Les secours sont intervenus très vite sur place et l’accidentée a été immédiatement transportée à l’hôpital. Les chirurgiens urgentistes n’ont cependant pas été en mesure de la sauver et la femme est morte quelques heures plus tard de ses blessures, devenant par la même occasion la toute première personne à mourir de la « main » d’une voiture autonome.

L’affaire a bien entendu fait les choux gras de la presse par la suite et de nombreuses personnes ont alors commencé à accuser Uber de négligence. D’autres s’en sont directement pris à la voiture et aux technologies embarquées à son bord.

C’est peut-être pour faire taire toutes ces rumeurs que la police de Tempe a décidé de rendre publique la vidéo de l’accident, une vidéo capturée à l’aide des caméras installées à bord du SUV impliqué dans l’accident.

Si la séquence a été éditée par les services de police afin de ne pas montrer les conséquences de l’accident, elle reste tout de même très dérangeante et elle ne s’adresse ainsi pas à tous les publics.

Une vidéo qui permet de reconstituer la scène

J’ai longuement hésité à l’intégrer à l’article, mais la séquence nous donne finalement un autre regard sur l’accident et elle nous permet notamment de comprendre comment les capteurs présents à bord du véhicule ont pu se laisser abuser aussi facilement.

Comme on peut le voir dans la vidéo, la route où s’est produit l’accident était très peu éclairée en dehors de la lumière projetée par les phares du véhicule. Lorsque ces derniers sont arrivés au niveau de la femme et de son vélo, il était donc trop tard pour arrêter le véhicule. Elle se trouvait en effet à moins de deux mètres du parechoc avant et c’est ce qui explique pourquoi le choc a été aussi violent. L’axe emprunté ne se trouvait effectivement pas en pleine ville et le véhicule roulait donc à vive allure.

Dans ces cas-là, le Lidar est censé prendre le relais. La technologie laser est en effet capable de voir plus loin, notamment dans des conditions lumineuses difficiles. Toutefois, dans ce cas, les capteurs embarqués dans le véhicule semblent n’avoir servi à rien.

Dans l’absolu, cela n’a rien d’étonnant. Le Lidar a certes de nombreuses qualités, mais il fonctionne mal en pleine nuit noire ou lorsque les conditions lumineuses varient très rapidement. Lorsque cela arrive, ces capteurs peuvent en effet être aveuglés pendant quelques secondes et c’est vraisemblablement ce qui s’est passé ici. La piétonne était en effet plongée dans le noir le plus complet et aucun éclairage public ne se trouvait à proximité de la scène.

En outre, lorsque la femme s’est retrouvée dans les phares du véhicule, la lumière était sans doute trop vive pour déclencher une réponse du véhicule.

La seconde partie de la vidéo se focalise sur l’opérateur du véhicule. Pour le moment, les voitures autonomes ne sont effectivement pas autorisées à se déplacer seules sur les routes et un conducteur doit ainsi rester derrière le volant pour intervenir en cas de problème.

Dans ce cas précis, on peut remarquer dans la vidéo que l’opératrice du véhicule n’avait pas les yeux sur la route lorsque la femme est apparue dans les phares de la voiture. Elle s’est rendu compte de sa présence au dernier moment et il était donc trop tard pour agir.

Pour le moment, la police de Tempe n’a pas rendu ses conclusions. L’enquête est en effet toujours en cours.

Attention : la vidéo suivante comporte une scène difficile. Elle est donc déconseillée aux enfants et aux personnes sensibles.

Mots-clés uber