Californie: Uber et Lyft dépensent 100 millions de dollars pour éviter de classer leurs chauffeurs comme employés

Les deux sociétés américaines de covoiturage Uber et Lyft auraient dépensé ensemble la coquette somme de 100 millions de dollars dans le but de renverser une loi californienne qui les obligerait à revoir le statut de leurs chauffeurs, nous rapporte Reuters le lundi 05 octobre 2020.

Bien que cette somme puisse paraître conséquente, elle serait moins importante que ce que les deux entreprises devraient débourser si elles devaient se conformer à la loi, les obligeant en plus de classer les chauffeurs comme employés, à s’acquitter chacune de plus de 392 millions de charges sociales annuelles et de coûts d’indemnisation des travailleurs, selon Reuters.

crédits Pixabay

La Californie a effectivement adopté une loi sur les travailleurs dénommée AB5 en janvier 2020 qui impose aux entreprises de requalifier les travailleurs contractuels en tant qu’employés. Cependant, Uber et Lyft ont refusé de se plier à cette loi.

Selon Uber et Lyft, leurs chauffeurs ne veulent pas être classés comme employés

La Californie a poursuivi Uber et Lyft en justice pour transgresser la loi AB5 en mai 2020. Toutefois, les entreprises se sont défendues en arguant que leurs travailleurs étaient correctement classés comme entrepreneurs indépendants étant donné qu’en plus de pouvoir définir leurs horaires, leurs travailleurs ne veulent pas devenir des salariés et qu’ils travaillent également moins de 25 heures par semaine.

Au lieu de se conformer à cette loi, les entreprises ont soumis une proposition 22 à une initiative de vote qui devrait se tenir en novembre prochain pour tenter de renverser la loi de l’Etat de Californie. Cette proposition prévoit que les chauffeurs reçoivent un certain nombre d’avantages, comme un salaire minimum, des subventions pour les soins médicaux et une assurance accident mais sans pour autant modifier le statut d’entrepreneurs indépendants des chauffeurs et ne leur ouvrant pas le droit à plus d’avantages sociaux.

Uber et Lyft pourraient abandonner la Californie

En se basant sur une étude réalisée par l’Université Cornell à Seattle, Reuters a calculé qu’Uber et Lyft devraient s’acquitter de 7.700 dollars supplémentaires pour chaque conducteur à temps plein à raison de 4.560 dollars en taxes annuelles californiennes et fédérales sur la masse salariale des employeurs et 3.140 dollars en assurance annuelle en cas d’accidents du travail.

Face à ces dépenses, Uber et Lyft ont prévenu qu’ils pourraient abandonner le marché californien car elles devraient augmenter considérablement leur prix pour compenser ces coûts supplémentaires. Uber a aussi déclaré que ces nouvelles dépenses l’obligeraient à réduire de 76% sa base de chauffeurs californiens pour ne garder que 51.000 employés à temps plein. Même refrain du côté de Lyft qui, sans fournir un chiffre exact, affirme également qu’il ne pourra garder qu’une poignée de chauffeurs employés.  

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !