Uber : un nouveau concept de course avec arrêts multiples

Pour mieux répondre aux besoins de ses usagers, Uber lance un nouveau concept de course facturé à l’heure avec chauffeur à disposition. Avec cette nouvelle option horaire, les voyageurs pourront programmer plusieurs arrêts pendant leur trajet. Les déplacements seront alors assurés par des véhicules plus récents et plus spacieux tout comme ceux proposés par l’offre Uber Comfort.

Pour bénéficier de l’option Horaire, les utilisateurs d’Uber devront débourser la somme de 50 dollars par heure de déplacement. Ce tarif sera soumis à des variations selon les villes où les courses se feront. Actuellement, l’offre a déjà été testée dans certaines métropoles africaines, australiennes, européennes et dans le Moyen-Orient.

Un voyage en Uber

Photo de Dan Gold – Unsplash

Uber envisage alors de lancer son offre à Seattle, Tacoma, Tampa Bay, Orlando, Philadelphie, Phoenix, Chicago, Dallas, DC, Houston, Atlanta et Miami à partir du 2 juin 2020.

Un concept alliant praticité et sécurité

En cette période de pandémie, il devient compliqué de sortir de chez soi et d’avoir recours aux transports en commun sans prendre les dispositions sanitaires adéquates. Avec son nouveau concept, Uber espère faciliter, optimiser et minimiser les risques lors des déplacements de ses clients. L’option Horaire s’intègre donc dans la continuité des mesures adoptées par Uber depuis le début de la pandémie.

Toujours sur ce sujet, l’entreprise californienne met un point d’honneur au respect des gestes arrière lors de l’utilisation de ses services. Uber ne recommande donc les sorties que lorsque cela devient vraiment indispensable et impose aux chauffeurs et aux usagers de porter des masques lors des déplacements. Les conducteurs intéressés pourront alors répondre aux demandes de course à partir de la plateforme Work Hub d’Uber.

À lire aussi : Uber réduit ses effectifs à cause du Covid-19

Des activités diversifiées

Outre l’offre Horaire qui permet de limiter le déplacement des usagers en cette période de pandémie, l’entreprise a également relancé son service de livraison de produits et remis en service son offre Uber Eats destinée à la commande et la livraison de repas à domicile. Le standard 1-800 est donc à nouveau disponible.

L’entreprise est même allée jusqu’à encourager ses conducteurs à répondre aux commandes de livraison de repas.

Cependant, la crise économique qui se profile à l’horizon provoquera certainement la suppression de plus de 6000 postes au sein de la société. Uber, conscient du problème, a décidé d’apporter son aide aux conducteurs en créant un hub leur permettant de trouver un autre emploi.

Mots-clés transportuber