Uber : un nouveau scandale, sur fond de prostitution

Uber ne se trouve pas au meilleur de sa forme. L’entreprise a en effet été au cœur de plusieurs scandales au fil de ces derniers mois et cette tendance n’est visiblement pas près de s’inverser. Le spécialiste du VTC se retrouve ainsi mêlé une nouvelle fois à une affaire particulièrement sordide.

La scène s’est déroulée un peu plus tôt dans le mois aux États-Unis, et plus précisément dans la ville de Chicago.

Scandale Uber

Aner Manuel, un habitant des lieux, avait passé la soirée en compagnie de plusieurs amis et il a donc commandé une course pour rentrer chez lui.

Uber : le chauffeur n’est pas arrivé seul

Fidèle à ses habitudes, l’homme a décidé de faire appel à Uber et le chauffeur est arrivé sur place quelques minutes plus tard. Aner est monté à l’arrière et le véhicule a repris sa route en direction de son domicile.

Très vite, notre infortuné ami a réalisé que le chauffeur n’était pas seul.

Une femme à l’âge indéfinissable se trouvait en effet sur le siège passager. Plutôt surpris, il a commencé par penser qu’il s’agissait de l’épouse du chauffeur ou de sa sœur. Ce n’était cependant pas le cas.

Totalement ivre, la mystérieuse passagère a commencé à tenir des propos incohérents et elle a ensuite tenté à plusieurs reprises de sortir du véhicule. Ensuite, elle s’est mise à susurrer des mots cochons à l’oreille du chauffeur et à l’embrasser dans le cou.

Elle n’en est cependant pas restée là. Quelques minutes plus tard, la femme s’est en effet mise en tête de caresser l’entrejambe du chauffeur avant de lui dispenser une gâterie, sous les yeux ébahis du passager. Ce dernier a alors réalisé que la passagère était en réalité une prostituée.

10 $ de crédits en compensation

Excédé, Aner a immédiatement demandé au chauffeur de stopper le véhicule et de mettre fin à la course. L’homme a marmonné des excuses avant de s’exécuter et notre héros ordinaire a fini le chemin à pied.

L’histoire ne s’arrête pas là. Bien décidé à faire valoir ses droits, notre ami a en effet contacté Uber pour lui faire part de son expérience. L’entreprise a présenté ses excuses et elle a immédiatement suspendu le chauffeur indélicat le temps de mener son enquête.

Le plus drôle reste à venir, car la société a ensuite offert à Aner un crédit de dix dollars sur sa prochaine course en guise de compensation.

Profondément choqué par l’attitude de la compagnie, l’infortuné a donc décidé de mettre en ligne la vidéo filmée durant la course, une vidéo qui tourne pas mal depuis sa mise en ligne la semaine dernière.

Mots-clés uber