Uber : une voiture autonome impliquée dans un accident

Uber se retrouve une nouvelle fois dans une position peu enviable. Une voiture autonome de l’entreprise a en effet été impliquée dans un accident en fin de semaine dernière. Face à la situation, la société a été obligée de suspendre tous ses essais pour une durée indéterminée. Fort heureusement, l’accident n’aurait pas fait de victimes graves.

Les voitures autonomes ont le vent en poupe depuis quelques années maintenant. Google a massivement investi sur ce secteur, bien sûr, mais il n’est pas le seul à l’avoir fait.

Accident Uber

Une voiture autonome d’Uber a été impliquée dans un accident en fin de semaine dernière.

Tesla s’intéresse lui aussi à la chose et il a équipé tous ses véhicules d’un mode de conduite autonome afin de montrer son savoir-faire en la matière.

Uber s’intéresse beaucoup aux voitures autonomes

Uber se passionne pour toutes ces questions depuis un moment maintenant et il a lancé en septembre dernier une flotte composée de quatre voitures autonomes à Pittsburgh pour mener des tests sur le terrain.

Très proches les uns des autres, ces véhicules embarquent tous plusieurs lasers et plusieurs caméras disposées tout autour de la voiture. Grâce à ces équipements et aux nombreux capteurs qui les accompagnent, les véhicules autonomes de la société peuvent “lire” leur environnement et éviter ainsi les accrochages et les accidents.

Grâce à un système de navigation par satellites, ces voitures sont en outre capables de trouver leur chemin toutes seules, et même d’emprunter les axes les moins fréquentés afin d’éviter les bouchons.

En parallèle, l’entreprise mène aussi d’autres tests sur le terrain à San Francisco ou encore à Phoenix, en Arizona.

Le véhicule de la société ne serait pas en cause

En fin de semaine dernière, une voiture autonome de sa flotte était en train de circuler à Tempe, dans la banlieue de Phoenix, lorsqu’elle est rentrée en collision avec un autre véhicule. Le choc a été d’une violence telle que le véhicule a basculé sur le côté.

Il ne s’agissait donc pas d’un simple accrochage.

La police et les secours se sont rapidement rendus sur place afin de venir en aide aux accidentés. En observant la scène et en recueillant les témoignages des personnes présentes sur place, les autorités ont pu reconstituer la scène. D’après les premières conclusions de l’enquête, la voiture autonome de la compagnie de VTC ne serait pas directement en cause.

En réalité, l’accident aurait été provoqué par un second véhicule, un véhicule qui aurait refusé la priorité à la voiture de la société.

Uber a rapidement réagi et l’entreprise a ainsi fait savoir qu’elle était en train d’étudier cet accident. Elle a également décidé d’immobiliser temporairement sa flotte de voitures autonomes en attendant les résultats de l’enquête.

Crédits Image : Fresco News