Uber : une voiture sans chauffeur de l’entreprise a tué une piétonne

Uber se retrouve une nouvelle fois dans la tourmente. Une voiture sans chauffeur de la firme a en effet renversé une piétonne à Tempe dans l’Arizona. La femme ne s’en est malheureusement pas tirée.

L’accident s’est déroulé au début de la semaine dans la ville de Tempe, une ville de cent soixante mille habitants située au beau milieu de l’état de l’Arizona, aux États-Unis.

La femme était en train de traverser la rue au niveau de Mille Avenue et de Curry Road dimanche soir vers 22 heures lorsque le véhicule sans chauffeur de l’entreprise est arrivé à son niveau.

Le véhicule ne s’est pas arrêté

Au lieu de s’arrêter, la voiture a continué à avancer et elle a heurté la piétonne de plein fouet. Les secours sont rapidement intervenus sur place et la femme a été immédiatement transportée à l’hôpital.

L’équipe médicale n’a malheureusement pas été en mesure de lui sauver la vie et elle s’est donc éteinte quelques heures plus tard, des suites de ses blessures.

D’après le rapport de police, le véhicule se trouvait bien en mode autonome, mais un opérateur – une femme de 44 ans – était derrière le volant au moment des faits. Pressée, la piétonne aurait en outre traversé la rue en dehors du passage protégé. Toutefois, le véhicule aurait dû être en mesure de la repérer et de s’arrêter.

Uber a fait une déclaration quelques heures plus tard au micro de la chaîne télévisée ABC15. Le porte-parole a notamment déclaré que la société était en courant de l’accident et qu’elle coopérait avec les autorités sur l’enquête.

Plus tard, l’entreprise a publié le communiqué suivant : « Nos pensées vont à la famille de la victime et nous coopérons pleinement avec les autorités locales dans leur enquête sur cet incident ». Suite à l’accident, Uber a également pris la décision de suspendre ses tests à Phoenix, à Pittsburg, à San Francisco et à Toronto en attendant les résultats de l’enquête de police.

Le premier décès provoqué par une voiture autonome

L’affaire est prise très au sérieux par les autorités locales et elle sera ainsi attentivement examinée par le bureau du procureur de Maricopa. De son côté, la National Transportation Safety Board compte aussi envoyer des enquêteurs sur place.

Cet accident est loin d’être anodin. C’est en effet la première fois qu’une voiture autonome provoque la mort d’une personne.

Dans ce cas précis, il faut rappeler que Uber a commencé à tester ses véhicules en Arizona après avoir été banni des routes californiennes.

À l’époque, Doug Ducey, le gouverneur de l’état s’était dit enchanté de pouvoir participer à une telle expérience. Il semble avoir changé d’avis si l’on en croit sa toute dernière déclaration : « Nous sommes conscients de l’accident. Nos prières accompagnent la victime et nos cœurs vont vers sa famille. Notre bureau est en communication avec les forces de l’ordre. La sécurité publique est notre priorité absolue et le dernier décret du gouverneur prévoit des mesures d’exécution renforcées et une meilleure définition de la responsabilité dans ces accidents ».

Mots-clés uber