Uber va collaborer avec des constructeurs automobiles pour produire ses propres voitures électriques

Sur le marché, il existe déjà de nombreux modèles de voiture qui conviennent au co-voiturage ou encore aux livraisons. Pour le cas d’Uber, il y a par exemple la Toyota Prius, ou encore les voitures de chez Tesla. Mais on sait maintenant qu’Uber va aller un peu plus loin et concevoir ses propres voitures électriques. Selon Dara Khosrowshahi, PDG de l’entreprise, cette dernière va collaborer avec des constructeurs automobiles pour produire des véhicules électriques adaptés au co-voiturage et à la livraison de marchandises.

Selon les informations, les voitures destinées à transporter des passagers auront une vitesse maximale réduite afin de diminuer les coûts. Elles seront également équipées de sièges qui se feront face pour promouvoir la conversation entre les passagers.

Quant aux véhicules destinés à la livraison, ils pourraient avoir deux ou trois roues pour mieux se déplacer dans les rues, mais avec un grand espace de rangement.

Uber
Crédits ©conectus/123RF.COM

Uber et les voitures électriques

Concernant les constructeurs automobiles qui vont travailler avec Uber, Khosrowshahi n’a donné aucun nom. Il n’a pas non plus parlé du calendrier de sortie des premières voitures électriques optimisées.

En tout cas, le secteur des voitures électriques n’est plus quelque chose de nouveau pour Uber. Il y a quelques années, l’entreprise a par exemple lancé Uber Green. Récemment, la société a étendu l’option qui permet aux clients de demander une voiture totalement électrique dans de nombreuses villes des Etats-Unis. Uber a aussi mis en place un programme qui permet aux conducteurs de louer des voitures électriques Tesla et Polestar à travers une collaboration avec Hertz. Ce programme va d’ailleurs être étendu à l’Europe à partir de ce mois de janvier.

Un secteur qui évolue vers l’électrique

Actuellement, le fait de se tourner vers les voitures électriques n’est plus totalement un choix pour les entreprises comme Uber. En effet, il y a maintenant une certaine pression de la part des autorités qui pousse les sociétés de transport à remplacer leurs voitures par des véhicules électriques. Uber prévoit ainsi de ne plus utiliser que des véhicules électriques dans certaines régions d’ici 2030. Pour certaines villes comme Londres, la transition se fera d’ici 2025.

Au niveau des gouvernements, on sait que l’Europe, le Royaume-Uni et l’Amérique du Nord vont interdire la vente des voitures à moteur à combustion à partir de 2035. Concevoir ses propres véhicules électriques représentera ainsi une solution rapide et efficace pour Uber.

SOURCE: Engadget

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.