Uber va racheter Careem, son concurrent au Moyen-Orient

Uber, leader mondial de la réservation de voitures de tourisme avec chauffeur (VTC), est sur le point de fusionner avec Careem, son principal rival au Moyen-Orient. La nouvelle a été annoncée dans un communiqué conjoint et officiel publié ce mardi 26 mars par les deux entreprises.

Il a été annoncé que ce rachat permettra à Uber d’acquérir et profiter de l’ensemble des services de Careem à travers plusieurs pays du Moyen-Orient, notamment « du Maroc au Pakistan, avec des marchés majeurs comme l’Égypte, la Jordanie, le Pakistan, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis. »

Uber Viol

Crédits Pixabay

À noter que la signature du contrat entre les deux parties devra encore attendre l’approbation des autorités de régulation. La transaction ne devrait ainsi se faire que vers le premier trimestre 2020.

Uber va débourser 3 milliards de dollars

Dans le communiqué officiel, il a été dévoilé qu’Uber va payer 3,1 milliards de dollars pour le rachat de son rival Careem. L’agence Bloomberg révèle également que la transaction s’effectuera en deux parties : Uber versera 1,4 milliard de dollars en espèces, tandis que les 1,7 milliard de dollars restant seront payés en titres convertibles en actions Uber, avec un prix de 55 dollars par action.

Ce rachat est une excellente affaire pour Uber : Careem compte en effet plus d’un million de chauffeurs, et intervient dans plus de 90 villes et 15 pays.

De plus, son service est utilisé par près de 30 millions d’utilisateurs au Moyen-Orient, en Afrique du Nord ainsi qu’en Asie du Sud.

Une fusion profitable pour les deux parties

 « C’est un moment important pour Uber alors que nous continuons à étendre la force de notre plateforme à travers le monde », a confié Dara Khosrowshahi, CEO d’Uber. « En travaillant étroitement avec les fondateurs de Careem, […] nous allons fournir des résultats exceptionnels pour les passagers, les conducteurs et les villes [au Moyen-Orient] ».

Pour Careem, « joindre nos forces à Uber nous aidera à accélérer les objectifs de Careem de simplifier et d’améliorer la vie des gens », a déclaré son PDG Mudassir Sheikha. Bien que rachetée par Uber, la société pourra toujours proposer ses services de façon indépendante. Elle pourra notamment conserver sa marque, ses services et une application à part.

Mots-clés careemubervtc