Uber va relancer son service de covoiturage pour faire baisser les prix

En mars 2020, Uber Pool a été suspendu à cause de la pandémie de Covid-19. Depuis, le service est resté indisponible, bien que les vaccins soient devenus accessibles et que les clients aient à nouveau utilisé l’application. Une annonce récente de l’entreprise pourrait cependant changer la situation dans un avenir proche.

Lors d’un appel aux investisseurs, Uber a déclaré que la société se préparait actuellement à relancer son service de covoiturage afin de lutter contre la hausse des prix. Dara Khosrowshahi, PDG d’Uber, a indiqué qu’ils allaient lancer un nouveau produit basé sur le carpooling.

Crédits 123RF.com

Par rapport à l’année dernière, le tarif d’Uber a connu une hausse de 20 %. Selon Khosrowshahi, un service de covoiturage à bas prix pourrait contribuer à limiter la demande pour les principaux produits d’Uber et par conséquent, faire baisser les prix.

Un service différent d’Uber Pool

Uber Pool faisait partie des options les moins chères de la plateforme d’Uber. Le service pouvait associer jusqu’à trois passagers différents dans une même voiture selon leur destination. Il n’était cependant pas très apprécié des chauffeurs. Ces derniers se plaignaient du fait que les clients donnaient des notes faibles et que l’algorithme était inefficace. De plus, les détours ne plaisaient pas toujours aux passagers, même si le tarif était bas.

Durant la pandémie, plusieurs villes telles que New York ont interdit les trajets partagés afin de limiter la propagation du virus. Tout comme le service de covoiturage Lyft Line, Uber Pool a également dû être suspendu.

Le nouveau service de covoiturage d’Uber pourrait être différent de la version pré-pandémique d’Uber Pool. Khosrowshahi a en effet laissé entendre qu’il s’agirait plus d’un service de navette pour employés qui utiliserait la technologie de mise en relation de l’entreprise. La société prévoirait de vendre le service à ses entreprises clientes. Selon un porte-parole d’Uber, la navette pour employés serait en fait un « effort distinct » du service de covoiturage. 

Les gens ont recommencé à utiliser Uber

Il est peu probable que le nouveau produit ait des impacts sur le prix d’une course Uber à court terme. Khosrowshahi a insisté sur le fait que l’entreprise était actuellement engagée dans une « importante expérience de tarification dans laquelle personne ne voulait s’engager ». De plus, avec les effets de la pandémie qui continuent à se faire ressentir, la société va continuer à faire face à des problèmes d’offre et de demande.

Néanmoins, Uber aurait atteint un niveau record de 23,1 milliards de dollars de recettes brutes au cours du troisième trimestre, ce qui représente la somme d’argent qu’elle encaisse avant de payer les chauffeurs. Cela correspond à une augmentation de 57% par rapport à l’année dernière, et ce, même si les prix ont augmenté de 20 %.  

Khosrowshahi a attribué cette hausse à la réouverture des villes. Selon ses dires, les gens auraient commencé à beaucoup utiliser leur produit.