Uber veut vendre des voitures électriques à ses chauffeurs

Les choses vont bientôt changer pour Uber. Comme nous l’apprend le site Daily Mail, le service de VTC a contracté un partenariat avec la start-up britannique Arrival pour concevoir des voitures électriques. Uber ambitionne de créer plusieurs flottes de véhicules qui circuleront partout en Europe.

Si tout se passe comme prévu, le déploiement des premières voitures électriques d’Uber se fera à Londres à l’horizon 2025. À travers ce projet, le service de VTC aspire à réduire son impact environnemental. Avec l’utilisation des voitures électriques, Uber espère notamment limiter ses émissions de carbone.

Crédits Pixabay

Ce véhicule sera baptisé Arrival Car. Sa conception se fera avec l’aide des chauffeurs Uber. En effet, le service de VTC compte les consulter pour s’assurer que les nouvelles voitures électriques répondront bien à leurs besoins.

Une production qui débutera en 2023

La production de l’Arrival Car devrait commencer au troisième trimestre de l’année 2023. Les objectifs d’Uber et d’Arrival sont clairs pour cette voiture électrique. Leur but est de créer un véhicule durable et facile à utiliser, à un prix abordable.

Pour les débuts de l’Arrival Car, ils veulent d’abord commencer par « explorer un partenariat stratégique dans les grands marchés, dont le Royaume-Uni et l’Union européenne. » D’après Tom Elvidge, chef produit d’Arrival, ce véhicule n’aura rien à envier aux voitures fonctionnant aux énergies fossiles qui sont utilisées actuellement par Uber.

Un lancement prévu aux États-Unis

Il a confié au micro du site Insider qu’ils avaient « commencé à examiner certaines des exigences fonctionnelles pour un véhicule comme celui-ci. » Selon lui, « il avait en fait beaucoup de points communs avec un véhicule commercial. » Tom Elvidge en a aussi profité pour rassurer les utilisateurs d’Uber.

« Nous pensons que la décision de passer à un véhicule électrique ne devrait pas être accompagnée d’une hausse de prix, donc vous ne devriez pas avoir à payer plus pour emprunter la route dans un bus électrique ou une voiture électrique. »

Après le déploiement des premières flottes de voitures électriques au Royaume-Uni et dans l’Union européenne, Uber compte lancer des véhicules aux États-Unis. Il est à noter que ces voitures ne seront pas offertes aux chauffeurs. Ces derniers pourront donc choisir de l’acheter ou pas. On soulignera le fait qu’elles ne seront pas autonomes.

Mots-clés uber