Ubisoft dévoile Project Q, son nouveau jeu PvP en arène sur consoles et PC

La plus grande passoire de l’industrie vidéoludique dévoile, sans surprise aucune, son prochain jeu multijoueur. Vous avez sans nul doute reconnu Ubisoft, l’éditeur qui s’est spécialisé contre son grès dans les fuites et leaks en tout genre, à tel point qu’il est rare d’être vraiment pris de court par une annonce de nouveau jeu.

Project Q ne déroge pas à la règle : ce TPS multi en battle arena a déjà largement fuité sur la toile des derniers jours. Des vidéos de gameplay d’une beta en test fermé ont circulé sur YouTube et Reddit, et dévoilent la réponse (in)directe de l’éditeur au succès Fortnite…

Ubisoft

Project Q fera la guerre sans les NFTs

C’est non sans ironie que le développeur français a officialisé le projet sur son compte Twitter officiel. “Vous en avez donc entendu parler…” ironise Ubisoft dans un tweet publié samedi dernier. On peut ainsi y découvrir le premier visuel officiel du jeu, avec une patte colorée qui rappelle, forcément, Fortnite d’Epic Games. Ce nouveau jeu ne sera néanmoins pas un battle royale, comme les leaks pouvaient le laisser entendre.

Il s’agira d’un TPS qui opposera les joueurs dans une arène. Ces derniers seraient “au centre de l’expérience” d’après Ubisoft, même si on ne sait pas encore ce que cette dénomination, un peu floue, peut bien signifier. Un site officiel est d’ores et déjà ouvert et permet de s’inscrire pour recevoir les prochaines actualités sur Project Q.

Après les récentes controverses liées à Ghost Recon Breakpoint, Ubisoft veut montrer patte blanche avec son nouveau jeu multijoueur. L’éditeur français affirme “qu’aucun projet de NFT n’est prévu” pour Project Q, écartant toute controverse potentielle auprès des joueurs et des joueuses. Il faut dire que le blockchain est le sujet brulant de ces derniers mois, surtout chez Ubi.

Le lancement de l’initiative Quartz et ses Digits, des NFTs destinés à un marketplace fermé pour Breakpoint, a été très mal perçu autant par le public que part les médias. Et si la direction ne semble pas prête à abandonner le marché, il semblerait que Project Q en soit, au moins, épargné.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.