Ubisoft souhaite mettre l’accent sur les free-to-play au détriment des AAA

En communiquant ses résultats fiscaux pour le dernier trimestre 2020, Ubisoft a fait savoir à ses investisseurs qu’il comptait donner plus d’importance aux free-to-play et, en conséquence, ne plus se focaliser uniquement sur les titres AAA.

C’est dans le cadre d’une réunion avec ses actionnaires que l’éditeur et développeur français Ubisoft a fait connaître sa stratégie pour l’avenir. IGN rapporte ainsi que la société dirigée par Yves Guillemot désire sortir davantage de jeux free-to-play, et en particulier au format mobile.

Une image d'Assassin's Creed Walhalla

Une image d’Assassin’s Creed Walhalla – Crédits Ubisoft

Dans le même temps, le directeur financier Frederick Duguet a déclaré qu’Ubisoft ne souhaitait plus se montrer aussi dépendant des titres AAA, aux coûts de production définitivement plus élevés que des applications proposées en téléchargement gratuit.

Ubisoft prévoit entre trois et quatre AAA pour l’exercice fiscal 2022

“Nous avons dit pendant un certain nombre d’années que notre modèle standard était de sortir trois ou quatre jeux AAA, nous nous en tiendrons donc à ce plan pour l’exercice 2022”, a indiqué M. Duguet. Avant d’enchaîner sur cette irrésistible envie de s’intéresser d’encore plus près au marché mobile où la rentabilité apparaît bien plus facile à obtenir :

“Mais nous voyons que nous évoluons progressivement, continuellement, d’un modèle qui se concentrait uniquement sur les sorties AAA à un modèle où nous avons une combinaison de fortes sorties AAA et une forte dynamique d’anciens titres, mais aussi en complétant notre programme de nouvelles sorties avec des expériences free-to-play et d’autres expériences premium”.

Et si l’on n’avait pas encore compris la démarche :

“Au cours de l’exercice 2022, nous poursuivrons notre évolution d’un modèle centré sur les sorties AAA vers un modèle où les AAA côtoient les nouvelles expériences innovantes premium et free-to-play sur toutes les plateformes. Ces diverses expériences se nourriront les unes les autres grâce à des modèles de jeu et d’affaires complémentaires”.

En publiant moins d’AAA, Ubisoft risque peut-être moins de les faire se marcher sur les pieds, comme cela a été le cas en fin d’année dernière avec Watch Dogs: Legion (29 octobre), Assassin’s Creed Valhalla (10 novembre) et Immortals Fenyx Rising (3 décembre). Forcément que tout le monde ne pouvait pas sortir gagnant.

Mots-clés ubisoft