Ubuntu et Bash débarquent dans Windows 10 !

Il y a des annonces qui surprennent plus que d’autres, des annonces comme celle dont l’on va parler dans cet article. Lors de la conférence Build 2016, Microsoft a annoncé que Windows 10 allait profiter dès cet été d’une grosse mise à jour anniversaire. Si le fait que l’éditeur mette à jour son système n’est pas franchement exceptionnel, le contenu de cette mise à jour est surprenant : on y trouvera la ligne de commande Bash ainsi que l’OS Ubuntu.

Bash est un nom bien connu des utilisateurs d’environnements de type Unix. Quant à Ubuntu, chacun aura reconnu la plus célèbre des distributions Linux. Ces deux nouveautés arriveront donc bientôt dans Windows 10.

Bash dans Windows 10

Bash débarque dans Windows 10

Le plus surprenant est encore à venir, puisque nous n’avons pas affaire à des machines virtuelles !

Ubuntu et Bash, nativement dans Windows 10

La première question que vous vous posez peut-être est la suivante : mais à quoi cela peut-il servir ? Pour le comprendre, il faut se placer dans le point de vue d’un développeur.

Un développeur qui n’est pas toujours très heureux d’utiliser Windows 10 s’il a besoin de certains outils : tout ne tourne pas toujours autour des seuls langages qu’il utilise pour son projet, et des outils externes sont parfois les bienvenus.

Des outils utiles, il en existe plein, notamment si on évoque la ligne de commande. Celle-ci existe bien dans Windows, mais tout le monde s’accorde aussi à dire que devant d’autres, comme Bash, elle fait bien pâle figure, et on n’y trouve ainsi pas tous les outils qu’on voudrait. Ou parfois pas aussi simplement.

Dès cet été, un développeur sous Windows 10 aura donc juste à activer le mode développeur de son système, et il aura la possibilité de faire tourner Bash sur son ordinateur. Un Bash natif, non émulé, et qui ne tournera pas dans une machine virtuelle.

Un partenariat entre Ubuntu et Microsoft

C’est Canonical qui a signé un partenariat avec Microsoft pour apporter Ubuntu dans Windows 10. On y trouvera donc Bash, mais pas seulement : vous aurez accès à bien d’autres outils et les fous qui aiment les IDEs en ligne de commande comme Emacs par exemple pourront s’en donner à cœur joie.

Nul doute que Windows 10 frappe fort ici : si Ubuntu dans Windows 10 ne remplacera bien sûr pas une véritable installation de la distribution, elle s’avérera bien utile tout de même, et il se pourrait même que ce simple ajout suffise à éviter ladite installation complète à bien des utilisateur.

On en vient à se demander ce que Canonical a vraiment à gagner dans l’histoire…