Ubuntu Touch se dirige-t-il vers une fragmentation façon Android ?

Ubuntu Touch proposé nativement sur un smartphone, on en parle depuis pas mal de temps déjà. Tellement qu’on n’y croyait plus vraiment jusqu’à ce que ça se mette à vraiment bouger du côté de Meizu, avec des rumeurs de MX4 sous Ubuntu Touch depuis quelques mois. Mais si on attend finalement un smartphone signé Meizu sous Ubuntu Touch dans le courant de l’année 2015, il se pourrait que ce smartphone nous surprenne plus qu’on ne l’aurait pensé au premier abord…

La question que vous vous posez peut-être, c’est de savoir de quel côté cette surprise va venir : les spécifications seront-elles impressionnantes ou au contraire décevantes ? Nous n’en savons rien, bien que l’hypothèse du Meizu MX4 Pro ne soit toujours pas évincée. Non, la vraie surprise pourrait bien venir du système d’exploitation.

Ubuntu Touch et les surouches

Ubuntu Touch : une interface pas si unifiée que ça ?

Bien entendu, ce smartphone viendrait bien sous Ubuntu Touch, mais pas de la façon que l’on pensait : selon les dernières rumeurs en date, il se pourrait en effet que Meizu conserve Flyme OS. Actuellement surcouche d’Android, Flyme OS pourrait ainsi devenir surcouche d’Ubuntu Touch.

L’information est bien entendu à prendre avec des pincettes et nous vient d’un site chinois. Qui tient probablement ses sources “proches du dossier”, comme d’habitude.

Info ou intox ? Difficile à dire. Après tout, Android a été surcouché de partout, alors pourquoi pas Ubuntu Touch ? Est-ce là le destin qui attend tous les systèmes d’exploitation ouverts ?

Le principal problème qui pourrait être soulevé par cette rumeur, c’est que le premier smartphone venant officiellement avec Ubuntu Touch le ferait ainsi de façon presque transparente, sans réel changement avec Android, mis à part les applications. Et il est difficile de penser qu’il s’agit là d’une chose que Canonical voulait.

Cependant, l’information a quand même du sens : si la fragmentation a ses défauts, elle permet néanmoins de personnaliser l’expérience utilisateur chez chaque constructeur et ce n’est pas une si mauvaise chose si ces derniers ne font pas n’importe quoi.

Via

Mots-clés meizuubuntu touch