UFL : un concurrent à eFootball et FIFA

Annoncé lors de l’édition 2021 de la gamescom, UFL se veut un nouveau concurrent à eFootball et FIFA. De par son positionnement free-to-play et sa courte vidéo de présentation, il ferait même presque doublon avec la nouvelle proposition de Konami.

Pendant longtemps, depuis finalement le ronronnement des géants FIFA et PES, beaucoup ont espéré l’émergence d’une troisième licence pour redistribuer les cartes. Les générations 32 et 128 bits avaient vu des softs d’une envergure moindre tenter de se faire une place sur la pelouse, mais aujourd’hui, le football virtuel est davantage une histoire de loterie racontée par deux seuls acteurs, plus ou moins les mêmes que ceux énoncés plus haut.

Un homme en train de lacer ses chaussures
Crédit YouTube.

C’est donc avec un certain étonnement que l’on a pu découvrir, lors de la gamescom 2021, ces quelque secondes d’annonce d’un nouveau jeu de football. Nommé UFL, ce free-to-play évoluera sur Unreal Engine. Tout comme un eFootball dont UFL apparaît très proche.

A lire aussi : eFootball : Konami confirme qu’à sa sortie, le jeu ressemblera à une démo

UFL : un free-to-play de football sans micro-transactions ?

UFL est développé par Strikerz Inc. qui, sur son site internet, se définit tel “un collectif de création de jeux vidéo et une marque de jeu internationale lancée en 2016 par une poignée de personnes impliquées dans le football en ligne. Actuellement, nous sommes plus de 200 [personnes] réparties dans 5 bureaux régionaux à divers endroits en Europe ou travaillant à domicile”.

Par voie de communiqué de presse, rapporté par VG247, Strikerz Inc. adresse une pique à ses concurrents sur l’importance des microtransactions, apparemment nulle dans UFL :

“Le jeu sera disponible gratuitement et nous ajouterons régulièrement de nouvelles fonctionnalités et des mises à jour sans paiements obligatoires ou frais annuels. Le jeu est conçu pour être une expérience de jeu équitable qui implique une approche axée sur les compétences et zéro option de paiement pour gagner.”

Décrit comme “une nouvelle ligue mondiale de football en ligne révolutionnaire”, UFL inclura 5 000 joueurs licenciés.

“Nous sommes des fans de football et des joueurs passionnés – nous jouons à des jeux vidéo de football depuis des années et nous savons exactement ce que les gens veulent voir dans un simulateur de football. Nous voulons réinventer le jeu vidéo de football de fond en comble, en offrant aux joueurs du monde entier une expérience révolutionnaire, passionnante et équitable.”

Voilà ce que promet Eugene Nashilov, PDG de Strikerz Inc., et il est a priori peu probable qu’un aspect solo soit développé ici.

La date de sortie et les plates-formes d’UFL seront prochainement communiquées. La définition de l’acronyme serait un plus.

Mots-clés footballGamescomufl