Ukraine : une tombe de 3000 ans a été découverte, avec une histoire touchante à la clé

Un homme et une femme ont été retrouvés enfermés dans une étreinte amoureuse pendant 3000 ans dans une tombe en Ukraine. La femme a été volontairement ensevelie vivante afin d’accompagner son mari dans l’autre monde estiment les archéologues.

Les experts en autopsie disent qu’il ne serait pas possible de placer le corps de la femme dans une position si aimante si elle était déjà morte.

Les experts disent qu’il est probable que la femme a choisi de mourir et d’être enterrée avec son mari. Ils croient qu’elle a peut-être bu du poison alors qu’elle montait dans la tombe et embrassait son partenaire récemment décédé. L’enterrement extraordinaire montre le couple serré ensemble depuis l’âge du bronze dans un amour éternel.

Le couple, de la culture préhistorique, a été découvert près du village de Petrykiv, au sud de la ville de Ternopil dans l’ouest de l’Ukraine.

Un enterrement unique en son genre

Le professeur Mykola Bandrivsky qui a mené une étude sur les « enterrements du couple aimant » a déclaré :

« C’est un enterrement unique, un homme et une femme allongés là, serrés l’un contre l’autre. Les deux visages se regardaient, leurs fronts se touchaient. La femme était allongée sur le dos, elle serrait tendrement son bras droit, son poignet étendu sur son épaule droite. »

« Les deux humains morts étaient revêtus de décorations en bronze et près de la tête étaient placés des objets de poterie : un bol, un pot et trois écopes. » Cette ancienne culture était connue pour la « tendresse » de ses sépultures a déclaré le Dr Bandrivsky, directeur de la branche transcarpatique du service archéologique de l’Institut d’archéologie de l’Ukraine.

Une découverte romantique ou macabre ?

Le Dr Bandrovsky, qui a effectué une analyse de ces enterrements, a indiqué : « De notre point de vue, la femme l’a fait volontairement. Peut-être que la femme ne voulait pas vivre avec un autre homme et s’habituer à un nouveau mode de vie. Donc, elle a préféré partir avec son mari. »

Les scientifiques supposent qu’une telle décision n’était dictée que par un désir et une tentative de vivre la vie éternelle avec son bien-aimé. Le célèbre archéologue ukrainien a également déclaré : « Il est intéressant de noter que dans d’autres parties de l’Europe, des hommes et des femmes morts dans des sépultures de couples sont mis côte à côte. »

Couple

Mots-clés archéologie