ULA vient de lancer la dernière fusée Delta avec simple booster

Le jeudi 22 août dernier, United Launch Alliance a lancé pour la toute dernière fois son modèle de lanceur Delta IV Medium. C’était la dernière fusée Delta utilisant un booster unique. Le lanceur a décollé de la base de Cape Canaveral en Floride et avait à son bord le satellite GPS III.

Il s’agit du deuxième satellite GPS de nouvelle génération de l’US Air Force à être envoyé dans l’espace.

Crédits Pixabay

Le lancement du 22 août s’est déroulé sans problème, comme à chaque fois que le Delta IV Medium a été utilisé. Depuis 2002, le lanceur a en effet effectué 29 missions de mise en orbite et chacune d’entre elles a été un succès.

Bien que ce soit la fin du Delta IV Medium, ce ne sera pas le dernier modèle Delta à être utilisé. Il y a encore le lanceur lourd Delta IV Heavy constitué de 3 boosters qui effectuera des missions jusqu’en 2024.

Une technologie dépassée

La raison pour laquelle le Delta IV Medium ne volera plus c’est tout simplement parce que le modèle n’est plus assez compétitif comparé aux différents lanceurs présents sur le marché. Avec l’arrivée des nouveaux concurrents comme SpaceX, ULA doit à chaque fois batailler pour obtenir des contrats du gouvernement ou d’entreprises privées.

Un rapport publié en 2017 par le Government Accountability Office des États-Unis a estimé à 164 millions de dollars le coût unitaire du lancement d’une fusée Delta à booster unique. C’est près de trois fois le prix du lancement d’une fusée Falcon 9 de SpaceX. De plus, cette dernière est réutilisable et présente des performances comparables, voire meilleures.

Trouver une nouvelle parade

Face à ce marché des lanceurs qui ne cesse d’évoluer, ULA prévoit d’arrêter petit à petit l’utilisation des modèles Delta et Atlas pour se concentrer sur son nouveau lanceur lourd, le Vulcan-Centaur.

Avec le retrait du Delta IV Medium, la compagnie évite aussi de payer le coût assez élevé du moteur RS-68A utilisé sur la fusée et fabriqué par Aerojet Rocketdyne. Avec le Vulcan-Centaur, l’entreprise a choisi d’utiliser le moteur BE-4 qui coûte moins cher. Celui-ci est en ce moment en pleine phase de développement par Blue Origin.

Une nouvelle page se tourne dans l’histoire d’United Launch Alliance avec la fin des vols opérés par le Delta IV Medium. Il y a un an de cela, l’entreprise arrêtait également l’utilisation de son lanceur Delta II. C’est pour dire qu’ULA est en pleine évolution et se prépare à faire face à une compétition qui devient de plus en plus rude.

Mots-clés Delta IV MediumULA