Ultranet, l’étrange place de marché décentralisée pour cryptomonnaie

Depuis le mois dernier, l’Ultranet est sans doute le projet dont on parle le plus dans le monde de la cryptomonnaie.

Tout a débuté lorsqu’une personne anonyme se faisant appeler « sarah c0nn0r » a publié sur Reddit un mystérieux article décrivant le fonctionnement ultra sophistiqué d’une place de marché privée, entièrement décentralisé et « à l’abri de la censure ».

Crédits Pixabay

Une alternative aux géants mondiaux de l’e-commerce

L’objectif de l’Ultranet, d’après l’article, est de perturber l’hégémonie des plateformes technologiques centralisées existantes comme Amazon et Alibaba, comme l’a fait le Bitcoin avec les banques. Une déclaration provocante qui n’a pourtant visiblement rien d’une blague.

Selon l’article, aucune liste ne pourra être supprimée ou censurée sur la place de marché, et toutes les transactions et tous les messages seront cryptés de bout en bout. La plateforme sera propulsée par une crypto-monnaie native hyper déflationniste baptisée «Ultra». Les utilisateurs pourront l’extraire ou l’acheter sur le logiciel via un « mécanisme d’échange décentralisé » unique.

Et pour finir, toutes les données de l’Ultranet seront préservées tant qu’un seul ordinateur quelque part dans le monde exécutera le logiciel, promet l’article. De quoi rassurer les futurs investisseurs.

L’Ultranet est bel et bien réel

Alors que de nombreux sceptiques se demandaient si l’article du dénommé « sarah c0nn0r » parlait de concepts abstraits ou d’un vrai produit qui allait réellement être lancé, eh bien, le site Web Ultranet est soudainement apparu sur la toile la semaine dernière. Le lien existait déjà, c’est là que se trouvait l’article ainsi qu’un formulaire d’inscription par e-mail. Maintenant il affiche tout ce dont l’article avait parlé, une application multi-plate-forme complètement fonctionnelle et un référentiel Github entièrement open source.

Un système d’échange et une base de données de listes entièrement décentralisés sont également intégrés, comme l’avait annoncé l’article. L’ensemble est disponible dans le logiciel Ultranet qu’on peut télécharger librement sur le site web.

Tout porte donc à croire que le concept de l’Ultranet était bien sérieux. Reste maintenant à savoir si les adeptes de cryptomonnaie se rueront vers la place de marché, faisant de la ou des personnes derrière le pseudonyme « sarah c0nn0r » le ou les prochains Satoshi Nakamoto. Certains annoncent déjà que ce sera le cas. Quoi qu’il en soit, l’Ultranet semble donner de l’espoir à ceux qui nourrissent le rêve d’avoir un jour un monde plus décentralisé.