Un ado de 12 ans immolé pour faire le buzz sur les réseaux sociaux

Jason Cleary a 12 ans et il est originaire de la ville Dearnorn Heights, dans le Michigan. Il se trouvait en compagnie de plusieurs amis ce week-end lorsque l’un d’eux a proposé de participer au Fire Challenge.

Remontant à quelques années en arrière, le Fire Challenge a fait partie des nombreux défis stupides et dangereux que nous avons vu émerger sur les réseaux sociaux durant cette dernière décennie.

Une flamme de bougie

Crédits Pixabay

Portant plutôt bien son nom, il consiste tout simplement à se verser un liquide inflammable dessus et à l’allumer en prenant soin de se filmer.

Jason et ses amis ont voulu participer au Fire Challenge… pour la seconde fois

Jason et ses amis avaient déjà participé à ce défi et tout s’était relativement bien passé. Les amis de l’adolescent ont pu éteindre le feu avant qu’il n’ait le temps de lui brûler la chair. Et le groupe pensait bien entendu qu’il en irait de même cette fois-ci.

Cela n’a cependant pas été le cas. Après avoir généreusement aspergé Jason de dissolvant pour vernis à ongles, le groupe a allumé le feu et les flammes se sont rapidement propagées sur tout le corps de l’adolescent, allant même jusqu’à se répandre à son menton.

Contrairement à la première fois, les adolescents n’ont pas réussi à éteindre le feu assez vite. Fort heureusement, Tabitha, la mère de Jason, se trouvait à proximité et elle a entendu son fils hurler de douleur. Elle est donc intervenue en quelques minutes pour éteindre le feu.

Les secours sont arrivés quelques minutes plus tard. Jason a été immédiatement transféré dans un hôpital proche de chez lui, avec des brûlures du second degré sur une bonne partie du corps.

Un challenge stupide et dangereux

L’adolescent a ensuite passé quatre jours sur place. Les médecins ont enveloppé son corps pour le protéger tout en l’hydratant. D’après IE, Jason a ensuite été libéré et il est rentré chez lui, où il devra encore passer plusieurs semaines afin de se rétablir complètement.

La police, de son côté, a ouvert une enquête afin de déterminer les responsabilités de chacun.

Les forces de l’ordre ont toujours eu une position claire concernant les défis sur les réseaux sociaux. Ils recommandent en effet aux adolescents de ne pas participer à ces challenges. Encore moins lorsqu’ils comportent ce type de danger.

Dans ce cas précis, Jason a eu de la chance, car sa mère se trouvait à proximité et elle a donc pu intervenir avant que le feu ne se propage. Si les circonstances avaient été différentes, l’adolescent aurait très bien pu mourir ou finir totalement défiguré.