Un adolescent est devenu aveugle à cause de son régime alimentaire à base de « junk food »

En général, lorsqu’on pense aux effets de la malbouffe sur l’organisme, on pense tout de suite à l’obésité, aux problèmes cardiaques ou au cancer.

Cependant, un rapport rédigé par des chercheurs de l’Université de Bristol au Royaume-Uni, et publié le 2 septembre dernier dans la revue Annals of Internal Medicine, montre que ce type de régime alimentaire peut aussi causer des dommages permanents au système nerveux, particulièrement au niveau de la vision.

Crédits Pixabay

Selon le rapport, un adolescent a été la victime de son habitude de ne manger que de la « junk food ». Au fil des années, il a ainsi petit à petit perdu la vue. Les problèmes du jeune homme ont commencé lorsqu’il avait 14 ans. Il s’était plaint de coups de fatigue et est allé voir le médecin.

Des tests sanguins ont alors montré que le garçon était atteint d’anémie et avait un faible niveau de vitamine B12. Il fut ainsi traité avec des injections de cette vitamine et le médecin lui a aussi donné des conseils sur comment il peut améliorer son régime alimentaire.

L’évolution de la maladie

L’histoire ne s’arrête pas là pour l’adolescent puisqu’à l’âge de 15 ans, il a commencé à avoir des troubles de l’ouïe et de la vision, mais les IRM et les examens des yeux n’ont montré rien d’anormal.  Au cours des deux années qui ont suivi, la vue du garçon a baissé de plus en plus et à 17 ans, le test de vision a donné une note de 20/200 à ses deux yeux. Cette note est le seuil pour être considéré comme légalement aveugle aux États-Unis.

Des tests supplémentaires ont permis de montrer que le patient avait son nerf optique abîmé, et il avait toujours un faible niveau de vitamine B12, mais aussi de cuivre, de sélénium et de vitamine D. Les médecins lui ont alors demandé des informations sur son régime alimentaire et le jeune homme a avoué qu’il ne mangeait que des frites, des chips, du pain blanc, du jambon industriel et des saucisses.

Aucun traitement possible

Le jeune garçon a ainsi été diagnostiqué comme étant atteint d’une neuropathie optique nutritionnelle, c’est-à-dire de lésions du nerf optique résultant de carences nutritionnelles. Selon les médecins, la perte de la vision causée par cette maladie peut être soignée si elle est détectée assez tôt. Malheureusement, pour le jeune patient, il était déjà trop tard, et porter des lunettes ne servirait plus à rien.

Les médecins ont quand même prescrit des suppléments alimentaires au patient pour que sa condition n’empire pas. De plus, il a aussi été dirigé vers le service de la santé mentale pour un trouble de l’alimentation. Les chercheurs ont en effet noté que le régime alimentaire de l’adolescent était plus qu’un simple régime difficile car il était très restrictif et a entrainé de nombreuses carences nutritionnelles.

Mots-clés alimentationsanté