En Inde, un ado a fait un AVC après avoir (beaucoup) trop joué à PUBG

On le sait tous, les jeux vidéo sont parfois très addictifs, impossible de décrocher quand on est plongé dans une partie passionnante. Il arrive que certains joueurs soient tellement accros qu’ils en oublient même de faire une pause, ce qui peut entraîner des conséquences graves sur la santé.

C’est ce qui est arrivé à un adolescent vivant à Hyderabad, en Inde : le jeune a été victime d’un accident vasculaire cérébral (AVC) après avoir passé plusieurs heures d’affilée à jouer au jeu vidéo en ligne PUBG. Les médecins ont découvert qu’un caillot de sang s’était formé dans son cerveau.

Transporté d’urgence à l’hôpital, l’adolescent, dont l’identité n’a pas été dévoilée, s’en est heureusement sorti sans trop de mal.

Un joueur beaucoup trop accro

Interrogée par les médecins, la mère de l’adolescent a confié que tous les jours, son fils jouait à PUBG non stop de 21 heures jusqu’à 3 à 4 heures du matin. Il se levait ensuite très tôt pour aller livrer le journal, puis pour aller en cours.

Mais ce n’est pas tout, car en plus de dormir vraiment très peu, il ne prenait également plus la peine de manger et boire correctement, ce qui a entraîné une malnutrition et une déshydratation sévère.

Ainsi à force de vivre une vie aussi « trépidante » au quotidien, son corps n’a plus supporté la pression qui en résultait, ce qui a ainsi provoqué l’apparition de l’AVC. L’adolescent avait soudainement senti des engourdissements étranges au niveau de sa main droite et de sa jambe.

Le jeu PUBG, dangereux ?

Depuis son lancement en 2017, le jeu PUBG (pour PlayerUnknown’s Battlegrounds) a connu un succès phénoménal, avec plus de 20 millions de joueurs à travers le monde. Si le jeu est vraiment addictif, il n’est pas évidemment responsable de l’AVC du jeune garçon.

Tout comme la voiture n’est pas responsable lorsqu’un chauffard ivre se tue dans un accident.

Il faut en effet savoir qu’un abus de n’importe quel jeu vidéo peut entraîner un accident vasculaire cérébral ou un autre problème de santé. Ainsi, peu importe le jeu vidéo auquel vous jouez, il faut savoir décrocher un peu, prendre une pause pour que votre cerveau, votre corps et bien évidemment vos yeux puissent se reposer le temps de quelques heures.

Plus globalement, ces conseils ne valent pas uniquement pour les jeux vidéo. Passer des dizaines d’heures d’affilées sur les réseaux sociaux, par exemple, comporte aussi des risques. Comme souvent, il est donc impératif de trouver l’équilibre entre sa passion, quelle qu’elle soit, et les contraintes physiques de son organisme.

Mots-clés insolitepubg