Un Américain a photographié un arc en ciel pas tout à fait comme les autres

Un photographe américain du New Jersey a réussi à capturer l’image d’un phénomène rare appelé « arc-en-ciel aux arcs multiples » qui a duré une trentaine de minutes. Il s’agit d’une série d’arcs-en-ciel composée d’un principal, plus brillant et plus éclatant, et d’autres moins lumineux dont cinq étaient très visibles. John Entwistle a immortalisé ce merveilleux spectacle avant de le partager sur Instagram.

« En général, les arcs multiples sont assez courants. Il existe déjà des photos d’une série de deux ou trois arcs, mais l’apparition d’une série de cinq est exceptionnelle… C’est le cas sur cette image », a affirmé Gunther Können, climatologue à la retraite de l’Institut météorologique royal des Pays-Bas.

Arc en ciel

Le 18 septembre dernier, le photographe a écrit : « Je peux me tromper, mais cela ressemble sûrement à un quintuple arc-en-ciel au coucher du soleil ce soir sur la côte du New Jersey. On m’a dit que c’était un surnuméraire ».

Des couleurs supplémentaires à cause des gouttes de pluie

Raymond Lee, professeur-chercheur à l’Académie navale américaine d’Annapolis, dans le Maryland, a commenté l’image. Il a expliqué que, normalement, les arcs-en-ciel surnuméraires ne sont pas aussi brillants que leur arc principal. Ils ont tendance à être obscurcis par les couleurs vives de celui-ci. Cependant, ce que John a publié est un cas extrêmement rare.

L’arc-en-ciel principal se forme lorsque le soleil pénètre dans une gouttelette d’eau. Une fois à l’intérieur, la lumière se reflète à l’arrière de la goutte et, à sa sortie, elle est à nouveau réfractée. Par contre, les arcs surnuméraires se produisent en raison d’interférences entre les ondes lumineuses qui suivent des chemins légèrement différents à l’intérieur d’une goutte de pluie.

Ainsi, ils sont visibles quand les gouttes ont la même taille et que les paires de rayons lumineux qui traversent la gouttelette sont capables de créer une lumière colorée.

Avec des gouttes de pluie de tailles différentes, les ondes lumineuses sont susceptibles de s’annuler, ce qui signifie qu’il n’y aura ni lumière ni surnuméraire.

Un spectacle de couleurs sous un temps brumeux

Un quintuple arc-en-ciel se produit lorsque les gouttes de pluie sont très fines et uniformes. Il dépend de plusieurs facteurs comme la forme, le diamètre ou encore la dispersion des gouttes.

Les interférences provoquent alors des réfractions différentes, c’est-à-dire des déviations des rayons lumineux, et donc des couleurs supplémentaires.

Sous un temps brumeux, le phénomène donne lieu à un spectacle extraordinaire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par John Entwistle (@johnentwistle_photography) le