Il suffit d’un arbre pour rafraichir une ville

Une nouvelle étude vient rappeler l’importance des espaces verts en milieu urbain. Elle indique que les températures peuvent baisser de manière considérable sous les arbres.

« Il existe de nombreuses bonnes raisons de planter des arbres, mais notre étude montre que nous ne devons pas sous-estimer le rôle que les arbres individuels peuvent jouer dans l’atténuation de la chaleur dans les zones urbaines », écrit Michael Alonzo de l’American University dans son papier paru dans le journal scientifique Environmental Research Letters. Un seul arbre peut faire la différence, estime le professeur assistant en sciences de l’environnement. Son feuillage est en mesure de créer un microclimat plus confortable. Alonzo et ses collègues ont garé des voitures équipées de capteurs de température dans la ville de Washington. Ils ont remarqué un effet de refroidissement notable pour les véhicules situés à l’ombre d’un arbre.

Un arbre sur une colline
Crédits Pixabay

« Les plans d’urbanisation peuvent profiter des petits espaces qui abondent dans les zones urbaines pour planter des arbres individuels », recommande alors le chercheur environnemental.

A lire aussi : On va étudier les arbres de la Lune

Un seul arbre peut faire la différence

Du matin au soir, l’équipe de recherche a rassemblé plus de 70 000 relevés de température dans différents secteurs de la capitale américaine. Les rues qui possèdent quelques arbres sont plus fraîches la nuit que celles sans végétation. Même après le coucher du soleil et la fin de la transpiration végétale, les quartiers avec des arbres ont connu des températures plus fraîches toute la nuit.

L’ombre joue évidemment un rôle dans le rafraîchissement. Elle réduit le rayonnement qui frappe et chauffe le sol. De plus, la transpiration des feuilles en cas de forte chaleur peut avoir un impact sur la température ambiante. Mesurer l’effet de la transpiration végétale n’est pas simple. Plusieurs facteurs entrent en jeu, notamment l’étendue du feuillage, la saison, l’heure de la journée et l’état de l’arbre.

La nouvelle étude apporte de nouvelles données sur le sujet. Dans l’après-midi, les feuillages des arbres dans un parc sont capables d’assurer une baisse de température de 1,8 degré Celsius. La grandeur est supérieure aux estimations précédentes. Un arbre isolé n’a évidemment pas un tel impact. Cependant, il peut faire la différence en fin d’après-midi. Un seul arbre de 15 mètres de haut peut faire une ombre de 14 mètres au cours de la journée. En fin d’après-midi, l’ombre peut atteindre les 56 mètres.

A lire aussi : Mais où donc ont été plantés les arbres de la lune ?

Au moins un arbre pour améliorer le quotidien des habitants

Pendant la saison estivale, les zones urbaines sans verdure deviennent des points de concentration de chaleur. La hausse des températures en lien avec le changement climatique ne va faire que compliquer le quotidien des citadins. « Les nuits offraient autrefois un répit contre les montées de chaleur, mais cela n’est plus le cas. Les arbres en ville aident à se rafraîchir le soir et c’est important pour la santé », note le professeur Alonzo. S’il n’y a pas de place pour une forêt, un seul arbre peut faire l’affaire.

Mots-clés écologie