Un astéroïde a explosé au-dessus de l’Afrique

2018 LA est apparu sur les radars de la NASA le 2 juin, quelques heures après son entrée dans notre atmosphère. Le corps a explosé au-dessus de l’Afrique, provoquant du même coup l’étonnement et la stupéfaction des habitants du Botswana.

2018 LA n’était pas un poids lourd. D’après les analyses effectuées par l’agence spatiale américaine, le corps mesurait environ deux mètres de diamètre et il s’est donc totalement désintégré lors de son entrée dans l’atmosphère terrestre.

Astéroïde

En raison de sa taille, l’astéroïde a été découvert tardivement et il est ainsi apparu sur les radars du Catalina Sky Survey, un centre d’observation financé par la NASA, quelques heures à peine avant son explosion.

Un astéroïde a touché la Terre ce weekend

Lorsqu’il a été détecté pour la première fois, il se trouvait en effet à une distance équivalente à l’orbite de la Lune.

D’après les instruments de l’agence, l’objet se déplaçait à une vitesse moyenne de 17 kilomètres par seconde et il a atteint notre atmosphère autour de 16h44 UTC. L’échauffement du corps a en outre provoqué son explosion et 2018 LA s’est ainsi désintégré dans le ciel samedi soir.

En parallèle, les habitants du Botswana ont fait état de l’explosion d’une boule de feu brillante au-dessus du territoire. Pour la NASA, les deux observations sont liées et cette boule de feu a été produite par l’explosion de l’astéroïde lors de son entrée dans notre atmosphère.

Le corps a explosé dans le ciel au-dessus de l’Afrique

Lindley Johnson, un membre de l’équipe de la défense planétaire de l’agence américaine, a reconnu que la détection avait été tardive, mais il a également précisé que ce corps ne faisait pas partie de la liste des objets potentiellement dangereux pour notre planète. Toutefois, il a tenu à saluer le sérieux de ses équipes et notamment la réactivité de ses agents.

Paul Chodas, le directeur du CNEOS au JPL, en a fait de même en insistant sur le fait que le corps a été détecté en amont de la collision.

D’après des médias locaux, l’explosion de l’astéroïde aurait été filmé par une caméra de surveillance installée dans une ferme d’Ottosdal. La vidéo a beaucoup tourné depuis sa mise en ligne, mais son authenticité n’a pas été validée par la NASA et le contenu de la séquence est donc à prendre avec une certaine distance.

Mots-clés astéroïdeespace