Un Australien a trouvé une mine d’or au fond de son terrain

Anthony Doolin vit à Brisbane. Il y a trois ans, l’Australien a acheté une propriété de 16,5 hectares pour le prix de 754 000 livres sterling soit environ 855 000 euros. Il ne savait pas que son terrain cachait un trésor de grande valeur lors de l’acquisition du domaine.

Cette propriété est située à quelques minutes du centre de Brisbane. Elle est à environ 20 kilomètres du quartier central des affaires, une zone où on peut trouver d’autres mines. Elle comprend des collines derrière lesquelles les mines ont été dissimulées. Pour l’heureux propriétaire du lieu, le fait de les trouver par hasard lui a fait penser au film Indiana Jones.

Mine

Cette découverte a été beaucoup médiatisée. Doolin et son terrain ont été devenus célèbres.

Des mines enfouies depuis le début du siècle

Anthony Doolin a affirmé qu’il n’a jamais entendu parler de mines sur son terrain. Cette trouvaille est un vrai pur hasard. L’ensemble du trésor est pourtant resté intact bien qu’il date de plusieurs années selon les estimations.

Il parait cependant qu’il en existe plusieurs dans la zone où se trouve la propriété de Doolin. Elles font environ six mètres de profondeur et elles sont toutes indemnes. Il est fort probable dans ce cas qu’on puisse encore en trouver d’autres.

Anthony Doolin n’a pas gardé la propriété

Si Anthony Doolin aurait très bien pu exploiter les mines, il a tenu à ne pas rester sur le terrain. Il a confié sa vente à sa mère Jane qui a vite trouvé preneur. Il a voulu vendre la propriété pour 922 000 livres sterling soit un peu plus d’un million d’euros. Au final, la vente a été signée pour le même prix que lorsqu’il l’a acheté.

Sur Merton Avenue, un autre propriétaire a aussi fait une découverte spectaculaire dans son jardin quelques semaines avant la trouvaille de Doolin. Il s’agit de Chris Scott, un quadragénaire britannique. Il a trouvé une cachette de la Deuxième Guerre mondiale dissimulée dans son jardin arrière après avoir drainé une cavité. Il s’est fait aider par un constructeur local nommé Tony Sizer. Celui-ci l’a convaincu d’explorer la partie inondée.

Au fil des siècles, plusieurs trésors ont été cachés et parfois, c’est au moment qu’on s’y attend le moins que quelques uns surgissent.