Un Australien condamné pour avoir revendu des comptes Netflix et Spotify

Un Australien qui avait lancé des sites permettant aux internautes d’acheter des comptes Netflix et Spotify volés a été présenté devant un juge local et condamné à une peine de 26 mois.

D’après les informations communiquées par TorrentFreak, l’homme a seulement vingt-trois ans et il était à la tête de plusieurs sites spécialisés comme WickedGen, HyeprGen, Autoflix ou encore AccountBot.

Crédits Pixabay

Dans leur communiqué, les autorités australiennes expliquent que ces sites permettaient aux internautes de contourner certaines des mesures de protection mise en place sur les services de streaming.

Il revendait des comptes Netflix, Spotify et consorts sur la toile

Des services comme Netflix, Spotify, Amazon Prime, Origins ou même encore HBO et le Xbox Live. Sans oublier toutes les plateformes sportives accessibles en ligne.

Les internautes désireux d’accéder à ce service devaient donc se rendre sur l’un des sites cités un peu plus haut et il leur était proposé un abonnement en échange d’une somme très accessible.

En 2018, le FBI a commencé à s’intéresser à l’un de ces sites. L’enquête a permis au bureau de remonter jusqu’à l’Australie et le dossier a donc été transmis aux autorités locales, et plus précisément à la police fédérale australienne. Un an plus tard, un homme originaire de Sydney a été arrêté et placé en détention.

Une activité très lucrative

En étudiant les technologies mises en place sur les sites de cet homme, les forces de l’ordre ont réalisé que ces derniers s’appuyaient sur des données compromises et accessibles en ligne pour fournir leurs services. En tout, le propriétaire de ces sites aurait vendu 85 925 abonnements. L’enquête a également révélé l’existence d’un portefeuille de cryptomonnaie sur lequel avait été déposée une somme de 35 000 dollars australiens (environ 22 000 euros) ainsi que des paiements sur PayPal, pour un total de 680 000 dollars australiens (soit 434 000 euros).

Présenté devant le juge, l’homme a été condamné vendredi à une peine de 26 mois, une peine qui sera à purger à travers une ordonnance correctionnelle intensive. Il n’ira donc pas en prison, mais il restera sous stricte surveillance et il devra en outre effectuer 200 heures de travaux d’intérêt général. Ses actifs ont bien entendu été saisis.

Toujours selon le rapport d’enquête, ces derniers s’élèveraient à 1,65 millions de dollars australiens, soit un peu plus d’un million d’euros.

Mots-clés netflixspotify