Un autre trésor constitué de pièces et de bijoux médiévaux découvert en Pologne

En 1935, l’un des trésors médiévaux les plus impressionnants fut retrouvé en Pologne. Une magnifique découverte qui n’a depuis eu de cesse de titiller l’esprit de l’archéologue Adam Kędzierski de l’Académie polonaise des sciences. Le scientifique a donc décidé en novembre 2020 de se rendre à Słuszków, un village polonais pour y effectuer des recherches.

Coup de bol, avec l’aide d’un prêtre local, le révérend Jan Stachowiak, Kędzierski y a découvert un trésor remarquable, enterré à seulement 30 centimètres de profondeur, au beau milieu d’un champ de maïs. Vieille de 9 siècles, leur trouvaille incluait au moins 6 600 artefacts de grande valeur.

Un coffre contenant un trésor

Crédits Pixabay

Parmi ces derniers, une bague en or, sur laquelle est gravée l’inscription « Seigneur, pouvez-vous aider votre servante Maria », a attiré l’attention de Kędzierski et de son équipe. Les hypothèses portent à croire que ce trésor appartenait sûrement à d’importants personnages. Mais le scientifique était loin de se douter à quel point.

Un trésor médiéval pour le moins conséquent

Pour information, Kędzierski et son équipe ont découvert l’emplacement de ce trésor grâce à simple détecteur de métaux. Trois pochettes en lin protégeaient son contenu et le tout était rangé dans un coffre en céramique. Parmi les artefacts retrouvés, nous pouvons énumérer des pièces et de petits lingots d’argent.

Des deniers croisés (produits entre le XIe et le XIIe siècle), où l’on peut observer la représentation d’une grande croix, constituaient la majorité des pièces en argent retrouvées. Des pièces d’origine tchèque, danoise, hongroise et allemande faisaient également partie du lot. Ce butin contenait en outre un denier datant de l’époque d’Henri III.

Parmi les objets les plus importants sur lesquels ils ont mis la main, nous pouvons d’abord citer des deniers où l’on pouvait voir la représentation de Sieciech, un homme d’État polonais ayant servi Władysław I Herman, qui était le duc de Pologne de 1079 à 1102. Il y a ensuite 4 bagues en or. Ce trésor date probablement de 1105, selon Kędzierski.

Une grande surprise a résulté de cette découverte

Concernant l’une de ces bagues en or, sur laquelle nous pouvons lire l’inscription « Seigneur, pouvez-vous aider votre servante Maria », l’archéologue pense qu’elle appartenait probablement à Maria Dobroniega, la grand-mère de Zbigniew (le duc polonais de l’époque) et fille de Vladimir le Grand qui était alors le prince de Kiev (Ukraine).

Et selon Kędzierski, cela laisse croire qu’une personne étroitement liée à Zbigniew aurait vécu dans cette région. Le chercheur avance même que Zbigniew lui-même aurait pu résider temporairement à Słuszków.

Afin de dater précisément ce trésor et en savoir davantage à son sujet, des examens plus approfondis des artefacts retrouvés restent tout de même à effectuer. Mais on peut déjà avancer qu’avec ce trésor, c’est tout un pan de l’histoire polonaise qui a été redécouvert.

Mots-clés archéologiepologne