Un bateau entier imprimé en 3D a gagné 3 records du monde

L’impression 3D ne sert pas uniquement à imprimer des Tour Eiffel miniatures ou des figurines. En réalité, à terme, elle devrait jouer un rôle incontournable dans bien des industries.

Cette technologie commence en effet à s’imposer dans plusieurs domaines et donne même parfois des résultats surprenants. Nous l’avons vu imprimer des tissus vivants ou des modèles médicaux personnalisés, mais également une motocyclette en 3D.

Crédits Pixabay

Mais ça ne s’arrête pas là, car des chercheurs de l’Université du Maine ont réussi à imprimer un bateau 3D en entier ! Ce travail leur a permis de gagner trois records du monde en même temps.

Un bateau capable de flotter sur l’eau

Les chercheurs de l’Université de Maine ont exposé 3Dirigo, un bateau entier imprimé en 3D, le jeudi 10 octobre dernier lors d’une cérémonie. L’oeuvre est vraiment très impressionnante, car elle fait environ 30 mètres de long. Des représentants du Guinness World étaient sur place pour admirer le travail et ont affirmé que le bateau méritait trois nouveaux records mondiaux.

À la fin de la cérémonie, les chercheurs ont décidé de tester la navigabilité de 3Dirigo. Ils ont effectué leurs expériences dans le laboratoire d’ingénierie océanique Alfond W2 d’UMaine où un bassin à vagues multidirectionnelles et un parc éolien étaient utilisables.

Verdict ? Le bateau peut flotter. C’est surprenant d’apprendre que nos futurs moyens de transport pourraient être issus des impressions en 3D.

Une technologie qui peut faire tellement plus

Le bateau 3Dirigo est le plus grand bateau et le plus grand solide imprimé en 3D au monde. Mais si on en croit les experts à l’origine du projet, l’imprimante pourrait imprimer un plus grand objet, car elle n’était pas encore à son maximum. Ils affirment que si la puissance de la machine était poussée au maximum, elle serait capable de fabriquer un objet de plus de 30 mètres de long, 7 mètres de large et 3 mètres de haut.

L’université de Maine a construit ce bateau en 3 jours alors qu’une construction traditionnelle prendrait des semaines, des mois.

Ce projet nous rappelle les casernes en béton 3D que les US Marines ont imprimé en 40 heures. D’ailleurs, l’école s’est associée avec l’armée américaine pour créer un système d’abris aux soldats. Jusqu’où les impressions 3D peuvent-elles aller ?

Mots-clés insolite