Un brevet récemment délivré à Apple pourrait nous permettre de prendre des selfies de groupe à distance

Entre les mesures de confinement et de distanciation sociale, beaucoup d’entre nous se sont sentis isolés ces derniers temps. Impossible de capturer des images de groupes et encore moins de prendre des selfies à plusieurs. D’autant plus que se réunir à un seul endroit avec plusieurs personnes reste, pour l’heure, dangereux, par crainte qu’une seconde vague de contamination ne survienne.

Néanmoins, si le déconfinement progressif nous permet peu à peu de reprendre une vie sociale normale, il se pourrait qu’une nouvelle invention d’Apple nous mette du baume au cœur en attendant qu’on puisse de nouveau se frotter les uns avec les autres. Le géant de la technologie vient effectivement de se voir accorder un brevet pour un projet pour le moins original.

Crédits Pixabay

Il s’agit, en fait, d’un brevet portant sur un système informatique capable de générer un « selfie de groupe synthétique ».

En quoi consiste ce selfie de groupe synthétique ?

Concrètement, ce serait un logiciel qui permettrait de prendre des selfies de groupe pour les médias sociaux même si les membres du groupe en question ne se trouvent pas à un même endroit. D’après The Verge, un utilisateur d’appareil iPhone pourrait, grâce à ce logiciel, inviter d’autres personnes à participer à un selfie de groupe et c’est le logiciel qui se charge de tous les disposer sur une seule photo.

Selon Patently Apple, le selfie de groupe pourra se faire à partir d’images fixes, d’images vidéo stockées ou encore d’images en direct. Les utilisateurs pourront à la fois conserver leur selfie individuel et le selfie de groupe et l’utilisateur d’origine ainsi que les destinataires du selfie de groupe peuvent modifier le selfie en modifiant leur place sur l’image, par exemple.

Apple aurait imaginé cette invention depuis 2018

Cependant, il convient de noter qu’Apple n’aurait pas concocté ce projet durant la période de coronavirus ni en prévision de ces périodes de confinement. Car, si l’on se fie aux informations de Patently Apple, l’entreprise technologique aurait déposé la demande pour ce brevet en 2018, mais c’est seulement le mardi 2 juin dernier que ce brevet lui a été accordé.

Par ailleurs, comme le mentionne Engadget, il ne faudrait pas se faire trop d’illusion sur ce brevet d’Apple dans le sens où il n’y a aucune garantie que le géant de la technologie concrétise ce projet et sorte le fameux logiciel. Pour l’heure, aucune information ne circule sur quand ni comment Apple mettra en œuvre cette nouvelle technologie ni si elle l’a créé pour l’iPad, l’iPhone ou ces deux appareils. Un projet à suivre donc, ou pas.

Mots-clés applebrevet