Un brevet révèle un smartphone Huawei avec tiroir coulissant pour la caméra frontale

Huawei commercialise tous les ans de nombreux modèles. Alors que les plus populaires atteignent l’Europe, certains restent exclusifs à la Chine. Il faut dire que toutes les technologies ne semblent pas prendre sur le Vieux Continent, comme le tiroir pour la caméra frontale – l’encoche a bien meilleur succès. La chose pourrait bien changer dans les mois à venir, notamment avec les premières rumeurs autour du OnePlus 7 voulant que le smartphone propose cette caractéristique, mais aussi d’après un brevet Huawei repéré par Let’s Go Digital. On y aperçoit un téléphone doté de ce fameux tiroir pour loger la caméra frontale.

Une bonne alternative pour gagner de la place, contrairement à une encoche, pour proposer un écran beaucoup plus imposant avec de fines bordures.

Un brevet Huawei pour un smartphone avec tiroir

Bien évidemment, le dépôt d’un brevet ne rime pas avec commercialisation.

Un tiroir pour loger une caméra frontale

Avec son Huawei Mate 20, la firme chinoise aura décidé d’opter pour la “goutte d’eau” en guise d’encoche. Du côté le Nova 4, c’est un petit trou dans l’écran qui était proposé pour loger la caméra frontale. Autant de solutions qui diversifient les propositions de Huawei.

Et si le géant optait également pour le tiroir ? C’est en tout cas ce que révèle un brevet déposé l’an dernier et repéré par Let’s Go Digital, toujours prompt à dénicher les technologies que pourraient nous proposer les constructeurs.

Reste à savoir si Huawei adoptera cette technologie de tiroir. Le dépôt d’un brevet ne rime pas avec commercialisation et la firme chinoise pourrait uniquement protéger ses intérêts.

Une telle proposition ne serait en tout cas pas étonnante : Honor, filiale de Huawei, propose déjà pareil tiroir avec son Honor Magic 2. Sans oublier que d’autres firmes chinoises auront sauté le pas en France comme Oppo et son Find X ou encore Xiaomi avec le Mi Mix 3.

Si ce modèle venait à voir le jour chez Huawei, une sortie européenne ne serait pas forcément au programme. Il ne reste donc que des suppositions autour de ce brevet qui montre que plus que jamais, Huawei veut être sur tous les terrains pour atteindre son objectif : dépasser un jour Samsung, le leader mondial.

Mots-clés brevethuawei