Un bunker nazi reconverti en hôtel design en Allemagne

L’une des tendances actuellement est de transformer de vieux bâtiments abandonnés, et ayant un certain charme, en maisons d’hôtes, en lieu de réception et d’exposition, et en hôtels.

C’est justement l’heureux sort qui a été réservé à un ancien bunker nazi construit à Hambourg, en Allemagne, pendant la Seconde Guerre mondiale.

Un bunker plongé dans les ténèbres

Crédits Pixabay

Un vieux bunker nazi en phase de devenir un luxueux hôtel

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, plus de 1 000 bunkers avaient été construits à Hambourg seulement, plus que dans toute autre ville allemande, selon le site Web du tourisme de la ville. Environ 650 de ces bunkers sont encore debout aujourd’hui, et parmi eux se trouve le bunker de St. Pauli, l’un des plus grands. L’imposante structure en forme de château a été construite par des forçats pour abriter des dizaines de milliers d’Allemands lors des raids aériens des Alliés pendant la guerre.

Avec une largeur de 75 mètres et une hauteur de 35 mètres, la structure est aussi connue sous le nom de « Hochbunker », qu’on peut traduire par « haut bunker ». Au cours de bombardements intensifs de l’été 1943, au moins 25 000 Allemands s’y sont réfugiés (le bunker étant conçu à la base pour accueillir 18 000 personnes).

Après la guerre la structure devait être détruite, mais la quantité de dynamite nécessaire pour abattre ses murs épais risquait de faire exploser la zone résidentielle qui l’entourait. L’idée a donc été abandonnée et le bâtiment fut transformé en centre de diffusion télévisée dans les années 50, avant de devenir plus récemment un espace de travail pour musiciens et les artistes, et un lieu de concerts et de soirées nocturnes.

Une transformation complète, avec un petit rappel du passé

Le bunker de St. Pauli porte désormais le nom de nhow Hamburg, un hôtel de 136 chambres conçu par NH Hotel Group, qui ouvrira ses portes au milieu de 2021. L’hôtel fera partie d’un jardin à étages de cinq niveaux au sommet du bunker, baptisé Hilldegarden.

Tobias Helbing fait partie d’un groupe de bénévoles à Hambourg qui s’occupe de la création du jardin sur le toit du bunker. 4 700 arbustes, plantes et arbres sont cultivés à cet effet dans l’attente d’être hissés au sommet du bunker.

En plus du jardin, qui sera ouvert au public, le groupe crée également un espace d’exposition de 52 mètres carrés qui servira à commémorer le passé de la structure.