Un cambrioleur surpris en train de danser par les caméras de surveillance

Dans la vidéo, David Seale est vu en train de déverrouiller la porte d’une entreprise à Fresno, en Californie. Ensuite, l’homme de 43 ans s’arrête pour poser son sac et exécute une figure de danse hip-hop. Le clip de neuf secondes, capturé le 8 mai 2018, a été découvert après que les enquêteurs aient dû visionner trois jours de vidéos de sécurité après le cambriolage.

Selon la police, le suspect a utilisé des copies d’un jeu de clés pour accéder à plusieurs reprises au bâtiment au cours d’un week-end. Il y est entré entre 10 et 15 fois avant de se servir d’un ordinateur portable et de prendre de l’argent. Sa performance de break dance « pop and lock » a été enregistrée quand il a fait irruption pour la première fois pour célébrer son exploit.

Le lieutenant de police Joe Gomez a déclaré à YourCentralValley.com : « J’ai regardé la vidéo, c’est vraiment hystérique. »

Un cambriolage bien programmé

David Seale a été arrêté après qu’il soit retourné à l’entreprise avec l’ordinateur – d’une valeur de 2 500 $ – le mardi matin. Il a prétendu qu’il faisait des affaires avec un avocat travaillant dans le bâtiment.

Les agents l’ont rattrapé et Seale leur a d’abord fourni un faux nom. Des recherches ont permis de savoir que le quadragénaire a un casier bien chargé à son actif.

Il a été incarcéré en raison de soupçons de possession de biens volés, de fausses informations et de cambriolage commercial.

On ne sait pas comment Seale a pu obtenir des copies des clés du bâtiment a indiqué la police. Au lendemain de son arrestation, le personnel de l’entreprise s’est déjà assuré que les serrures ont bien été changées.

Une danse très bien exécutée

Si le cambriolage ne s’est pas très bien terminé pour Seale, il a au moins le mérite d’avoir exécuté parfaitement sa figure de break dance. Si le vol et l’effraction sont tout à fait répréhensibles, il faut admettre que la danse était amusante et divertissante.

Les évènements ont été initialement rapportés par Fresno Bee. Selon toute vraisemblance, il est probable que Seale ait eu un complice à l’intérieur de l’entreprise. L’enquête est toujours en cours, mais en attendant, nous pouvons nous amuser de sa vidéo qui est devenue rapidement virale.