Un cargo spatial russe vient de tomber de l’espace

Le 29 juillet 2019, un vaisseau spatial russe est tombé de l’espace. Une photo prise par Nick Hague, un astronaute à bord de la Station spatiale internationale (ISS), montre la descente. L’engin Progress 72, dépourvu d’équipage, brûle et se dissout lors de son entrée dans l’atmosphère.

Le cargo s’était détaché du module Pirs, module de construction russe, auquel il a été attaché durant quatre mois pour une mission de livraison.

Sauver Terre

Crédits Pixabay

Progress 72 est un vaisseau jetable dont la mission était de livrer 3,7 tonnes de fournitures et d’équipement à la station. Celle-ci a été lancée le 4 avril dernier. La cargaison comprenait 47 kilogrammes d’oxygène et d’air, 420 kg d’eau, 1 413 kg de pièces de rechange et d’équipement, et 1 530 kg de propergol.

La scène d’adieu a vu la participation de Nick Hague et cinq autres astronautes de l’ISS.

Nous disons au revoir à Progress 72

« Il retournera dans l’atmosphère terrestre, chargé d’ordures et d’équipement jeté pour être détruit au-dessus de l’océan Pacifique », ont commenté des responsables de la NASA.

« Nous disons au revoir à Progress 72 aujourd’hui pour faire de la place à 73P. Cela ressemblait à un grand feu d’artifice qui a duré quelques minutes : scintillement, étincelles et pulsations lumineuses avant de disparaître dans les ténèbres. »

Son successeur vient d’atteindre l’ISS

Progress 73 a été lancé par une fusée russe Soyouz, depuis le cosmodrome de Baïkonour, au Kazakhstan, le mercredi 31 juillet. Il a réussi à atteindre l’ISS environ trois heures et demie plus tard, après deux orbites. « Le vaisseau de réapprovisionnement Progress 73 de la Russie a accosté à la station à 11 h 29 HE aujourd’hui avec plus de 5 400 livres de cargaison en orbite à 259 milles au-dessus du nord-ouest de la Chine », a annoncé l’ISS à travers une publication sur Twitter.

L’engin a été mis en orbite le jeudi 25 juillet et est arrivé sur l’ISS le samedi 27 juillet.

Les engins spatiaux russes Progress sont similaires aux véhicules Soyouz avec équipage. La différence est qu’ils ne sont pas faits pour transporter des humains, mais du propergol, des expériences et d’autres fournitures indispensables.

Mots-clés espace