Un Danois perd son odorat à cause d’une dent qui avait poussé dans son nez

Il y a deux ans, jour pour jour, ce joueur danois de 59 ans consultait des médecins pour tenter de résoudre son problème nasal. Finalement, les médecins lui ont annoncé un diagnostic surprenant : il a perdu ses capacités olfactives à cause d’une dent qui poussait dans son nez.

Ce genre de cas concerne moins de 1 % de la population mondiale et le patient ne présentait ni traumatisme ni infection. Comment cela est-il possible ?

La pose du diagnostic revient au département oto-rhino-laryngologie de l’hôpital universitaire d’Aarhus, au Danemark. Un scan dûment réalisé a permis de déceler la présence d’une masse dans la cavité nasale de l’homme. Celle-ci était recouverte de mucus, d’où l’obstruction, la perte de l’odorat ainsi que la difficulté à respirer.

Les médecins ont retiré avec brio la dent qui poussait dans le nez du Danois. L’opération s’est déroulée il y a de cela un mois et l’homme est aujourd’hui en parfaite santé.

Les causes de cette anomalie

Au début, les médecins soupçonnaient la présence d’un kyste dermoïde. Cette formation tumorale peut contenir des cheveux, des glandes cutanées, et même une dent, comme c’est le cas de ce Danois. C’est seulement après un scan qu’ils ont découvert qu’en effet une dent s’était enracinée dans le nez du patient.

Ce genre de cas est très rare, mais pas impossible. Les médecins ont d’ailleurs mentionné plusieurs causes possibles : traumatisme, infection, fente palatine, fente labiale… L’examen du cas révèle cependant qu’aucune des raisons évoquées ne pourrait expliquer l’apparition d’une dent dans le nez du patient. « Dans notre cas, il n’y avait pas d’explication évidente », ont précisé les médecins dans leurs rapports.

Les médecins avancent une théorie

Dans le même rapport, les médecins ont souligné que, pendant sa jeunesse, le patient avait subi une fracture de la mâchoire et du nez. Mais, selon eux, ce genre de traumatisme ne peut certainement pas être à l’origine de cette situation. Tout porterait à croire que la dent prenait racine dans le nez du patient, et ce, depuis longtemps.

Les médecins se sont servis d’une pince pour extraire la dent durant l’opération chirurgicale. Des diagnostics étonnants comme celui-ci leur rappellent d’ailleurs qu’en médecine, il faut s’attendre à tout et au pire. « Vous devez toujours avoir l’esprit ouvert quand vous croyez être devant un cas de sinusite chronique », a avancé le médecin ORL Alex Farag. On le croit sans problème.