Un drone a permis de découvrir des squelettes et des momies enfouies dans les îles Canaries

On ne peut le nier, la technologie nous apporte de nombreux avantages, et ce, dans presque tous les domaines. Même en archéologie, l’utilisation de techniques modernes et basées sur la technologie permet d’accélérer les travaux de recherche, mais aussi rend possibles certaines découvertes. Ce fut le cas dans les îles Canaries où une équipe d’archéologues a utilisé un drone pour explorer une grotte sur l’île Gran Canaria.

Les résultats de l’opération ont été plus que positifs puisque les chercheurs ont découvert les restes de 72 personnes appartenant à la civilisation pré-hispanique Guanche datant de plus de 1000 ans. D’après le NY Post, les restes momifiés étaient constitués de 62 squelettes d’adultes et de 10 autres provenant de nouveau-nés.

Crédits Pixabay

Une étude du génome réalisée en 2017 avait confirmé que les Guanche étaient les premiers habitants des îles Canaries et étaient très certainement originaires du nord de l’Afrique. D’après les historiens, lorsque les Espagnols sont arrivés pour coloniser la région en 1400, ils ont absorbé la civilisation Guanche tant ethniquement que culturellement. Cette dernière découverte offre donc un aperçu unique de la culture de ce peuple.

Une découverte importante

Pour trouver la grotte avec les restes humains, le groupe qui se fait appeler « El Legado » a envoyé un drone en reconnaissance avant que les archéologues ne descendent sur une distance de 23 m environ pour y accéder. D’après les membres de l’équipe, l’endroit est très difficile d’accès, car il faut grimper une falaise pour l’atteindre. Beaucoup n’ont pas cru à la véracité des photos qui y ont été prises à cause de tous les ossements découverts.

Le Xiaomi Redmi Note 8 (64 Go) à 140 €en savoir plus

Selon l’archéologue Veronica Alberto, il y a beaucoup de caveaux funéraires sur l’île de Gran Canaria mais il y en a peu ressemblant à celui découvert à l’aide du drone. Elle a ajouté que trouver des restes de nouveau-nés est important puisqu’on n’en a trouvé que lors de fouilles récentes. Maintenant, on sait que ce type d’ossements peut être retrouvé dans des caveaux de ce genre.

Protéger le site

Selon les informations, le groupe « El Legado » aurait découvert la grotte funéraire en juin 2019. Seulement, les membres ont décidé de reporter la publication des résultats de leurs recherches afin de protéger le site d’éventuels curieux qui risqueraient de le vandaliser. Selon Himar Gonzalez, l’un des membres du groupe, la grotte devrait être fermée et préservée par les autorités locales en signe de respect pour le site.

De ce que l’on sait, les Guanche étaient des chasseurs cueilleurs avec des connaissances primitives en élevage. Ils vivaient dans des grottes et des huttes et, tels les égyptiens, les membres de leur communauté qui étaient tenus en haute estime étaient embaumés et momifiés à leur mort. Ils étaient bien préparés et placés dans des grottes tandis que ceux avec une classe sociale inférieure étaient juste enterrés.

Mots-clés anthropologie