Quand un drone vient en aide à l’équipe du SWAT

Le drone US-1 d’Impossible Aerospace a brillamment contribué à la réussite d’une intervention d’urgence menée par la police locale de Campbell ainsi que l’équipe du SWAT. Pendant 12 heures d’affilée, les forces de l’ordre ont tenté d’appréhender un homme qui, avant de se barricader dans le restaurant Denny dans la journée du 8 février, avait tiré sur un employé.

Les détails de l’opération ont été rapportés par San Mercury News.

Le drone US-1 a été d’un grand support pour les autorités de Campbell. Durant toute l’intervention, ils ont bénéficié des meilleurs points de vue de l’immeuble, leur permettant ainsi de surveiller l’ensemble du périmètre. L’engin leur fournissait également des flux de vidéo en direct grâce auxquels ils ont réussi à mettre sur pied une stratégie efficace.

Pour un premier test en public, le drone US-1 d’Impossible Aerospace a vraiment assuré. Cette remarquable intervention va certainement lui ouvrir des portes.

Le drone US-1 fait office de support visuel et logistique

Le drone US-1 signé Impossible Aerospace embarque d’excellents capteurs optiques et thermiques. Grâce à son autonomie de 90 minutes, il a pu survoler tout le périmètre du restaurant Denny, et ce, pendant 45 minutes. La police de Campbell, épaulée par le SWAT, disposait alors d’une vue aérienne de haute qualité ainsi que de séquences vidéo en direct.

L’engin a surtout été d’un grand soutien quand les autorités voulaient utiliser des bonbonnes de gaz lacrymogène pour obliger le suspect à sortir. Grâce aux flux vidéo transmis par l’US-1, ils ont pu constater que la ventilation de la cuisine aspirait les gaz lacrymogènes.

Ils ont alors décidé d’augmenter la quantité de gaz, poussant le suspect à se rendre pacifiquement.

Quand la technologie s’invite au sein des forces de l’ordre

Ce n’est pas la première fois que les forces de l’ordre ont recours à des drones pour faciliter une intervention. Selon Gary Berg, capitaine de la police de Campbell, « l’utilisation du drone US-1 a permis d’optimiser la sécurité des officiers et de la communauté tout en fournissant des informations précieuses au poste de commandement par l’intermédiaire de flux vidéo en direct ».

« Lors de cet événement récent impliquant un sujet barricadé avec une arme à feu, Impossible Aerospace a fourni une information à laquelle notre agence n’avait jamais eu accès auparavant », ajoute-t-il dans sa déclaration.