Un élève s’est fait virer de son école à cause d’un tweet

Leonardo a 17 ans, il  habite dans le Michigan et il est évidemment très connecté. Comme tous les adolescents de son âge, il dispose d’un compte sur la plupart des réseaux sociaux du marché et il est notamment présent sur Twitter. Il a d’ailleurs pris l’habitude de partager la moindre de ses pensées sur la plateforme, sans s’inquiéter des répercussions. Oui, et il s’est justement fait virer de son école à cause d’un tweet ordurier.

L’état du Michigan est situé au nord du pays, à la frontière canadienne. Il est doté d’une superficie de plus de 250 000 km2 et il compte près de 10 millions d’habitants.

Renvoie Twitter

Leonardo aurait mieux fait de ne rien tweeter ce jour là.

Si les étés sont généralement chauds et humides, les hivers ont tendance à être très froids, avec beaucoup de neige.

Tout est parti d’un simple message posté par le surintendant du district

L’hiver dernier a été assez rude et plusieurs villes de l’état se sont retrouvées sous la neige suite au passage d’une tempête en janvier dernier. Les communes ont fait leur possible mais les agents des districts n’ont pas réussi à déblayer toutes les rues et il y a eu de nombreux accidents provoqués par des glissades.

Face à la situation, Kenneth Gutman, le surintendant d’un de ces districts, a tenu à présenter ses excuses aux habitants sur les réseaux sociaux, et notamment sur Twitter.

Là, plusieurs adolescents l’ont invectivé et Leonardo faisait évidemment partie du lot. Il l’a ainsi apostrophé sur Twitter et il lui a dit que la neige n’allait pas fondre toute seule et qu’il avait par conséquent tout intérêt à “bouger son cul” et à prendre une pelle pour régler la situation.

Il a été exclu pendant trois jours suite à la publication de son tweet

Le ton employé était assez familier, et il n’a visiblement pas été du goût du directeur de son lycée. Quelques jours plus tard, les parents de Leonardo ont en effet reçu un courrier lui disant qu’il avait été exclu trois jours à cause de son tweet. Le document citait d’ailleurs les mots qu’il avait utilisé.

Sévère, vous ne trouvez pas ? Certes, mais il faut croire que cette sentence n’a pas eu l’effet escompté car Leonardo a immédiatement… publié une photo de la lettre sur son compte Twitter, en résumant en plus toute l’histoire. Il a d’ailleurs déclaré qu’il était très fier de lui.

Son message a été relayé plus de 65 000 fois et il totalise à l’heure actuelle près de 141 000 likes. Suite à sa publication, ses parents ont reçu un nouveau mail du directeur, un mail citant le message. Quelque chose me dit que Leonardo ne va pas garder son compte Twitter très longtemps.

https://twitter.com/LeonardoSemma/status/739545155636744192

Mots-clés insolitetwitterweb