Un enfant s’est suicidé à cause d’une blague stupide sur les réseaux sociaux

Tysen Benz avait 11 ans et il vivait dans le Michigan avec ses parents. Il avait toute la vie devant lui, mais il a décidé de mettre fin à ses jours suite à une blague stupide organisée sur les réseaux sociaux. Des enfants de son collège lui auraient effectivement fait croire que sa petite amie s’était donnée la mort. Il aurait donc pris la décision de la rejoindre.

Tysen n’avait pas de problème particulier dans sa vie. Il était intelligent, il avait de bonnes notes et il était en plus un collégien très populaire.

Canular Ado

Un enfant a mis fin à ses jours le mois dernier. D’après sa mère, tout serait parti d’un canular organisé sur les réseaux sociaux.

Loin d’être isolé, il avait de nombreux amis et il était profondément épris d’une collégienne un peu plus âgée.

Tysen était très populaire dans son collège

Pourtant, en mars dernier, l’enfant a décidé de mettre fin à ses jours sans fournir la moindre explication et sans laisser de lettre. Il a été trouvé par sa mère, Kristina. Cette dernière a immédiatement prévenu les secours et ces derniers sont intervenus sur place. L’enfant a été immédiatement transporté à l’hôpital le plus proche, en soins intensifs.

Tysen n’a malheureusement pas repris conscience. Face à la situation, sa famille a décidé de le laisser partir. Il a donc été débranché de la machine qui le maintenait en vie au début de la semaine.

Entre temps, Kristina a répondu à une demande d’interview d’une chaîne locale et elle a alors révélé que son fils avait commis l’impensable à cause d’une simple farce organisée sur les réseaux sociaux.

Sa petite-amie lui aurait en effet fait croire à son propre suicide, avec la complicité de plusieurs camarades. Pour appuyer la plaisanterie, elle aurait mis en scène sa propre mort sur les réseaux sociaux fréquentés par le groupe d’amis.

Un canular à l’origine du drame ?

Meurtri par la nouvelle, Tysen aurait alors annoncé son propre suicide sur ces mêmes plateformes et il se serait pendu quelques minutes plus tard.

La police, de son côté, a refusé de commenter les allégations de la mère, mais elle a tout de même confirmé au New York Post qu’une enquête était actuellement en cours pour déterminer les circonstances exactes de la mort de l’enfant.

Encore en deuil, Kristina a appelé les parents à faire preuve de la plus extrême des vigilances. Dans ce cas précis, il est d’ailleurs important de signaler que Tysen n’avait pas de téléphone attitré. Sa mère avait toujours refusé de lui en acheter un, mais l’adolescent avait réussi à se procurer un smartphone auprès d’un de ses amis.