Un énorme astéroïde va passer à proximité de la Terre le 29 avril

1998 OR2 est l’un des plus gros astéroïdes de notre système et il passera à proximité de la Terre le 29 avril prochain. Sans danger pour notre planète, il devrait ravir les astronomes.

1998 OR2 n’est pas ce que l’on pourrait appeler un poids plume. D’après les estimations faites par la NASA et les autres agences spatiales mondiales, le corps atteindrait en effet un diamètre compris entre 2,1 et 4,7 kilomètres.

Simulateur astéroïdes

Crédits Pixabay

Mais ce n’est pas le plus intéressant. Le corps se classe aussi dans la famille des astéroïdes Amor et donc dans la famille des frôleurs extérieurs.

1998 OR2, un poids lourd du système solaire

1998 OR2 est ainsi un astéroïde géofrôleur, un astéroïde dont la trajectoire l’emmène à l’extérieur de l’orbite de la Terre… sans la couper.

Ce qui est indéniablement une bonne chose. La dangerosité d’un astéroïde dépend principalement de sa taille et de sa composition. L’atmosphère terrestre ne nous protège ainsi que des corps de 15 mètres de diamètre ou moins et les corps plus massifs peuvent donc franchir sans peine la barrière invisible séparant notre monde du froid glacial de l’espace.

Les effets d’une collision dépendent pour leur part du point d’impact, mais aussi de la vitesse et de l’angle du corps. Un astéroïde doté d’un tel diamètre serait parfaitement en mesure de raser une grande ville ou de provoquer de puissants tsunamis. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle la NASA travaille depuis plusieurs années sur un programme de surveillance des astéroïdes.

Aucune crainte à avoir pour notre monde

Toutefois, il n’y a rien à craindre de 1998 OR2. Il ne s’agit en effet pas d’un astéroïde géocroiseur et sa trajectoire ne vient pas couper celle de la Terre. Compte tenu de cet état de fait, il est peu probable que ce corps rentre un jour en collision avec notre monde.

Cela ne l’empêche cependant pas de nous rendre fréquemment visite. Et la date du prochain rendez-vous est connue. 1998 OR2 passera en effet au plus près de la Terre le 29 avril et il s’approchera ainsi à 6,2 millions de kilomètres de nous. Bien sûr, son passage sera totalement invisible à nos yeux, mais les astronomes pourront tout de même assister à un très beau spectacle. Du moins à condition d’avoir l’équipement adéquat.

En effet, compte tenu de la distance entre le corps et notre monde, et son manque de luminosité, il ne sera pas possible de l’observer avec des télescopes amateurs. Il en va cependant tout autrement des télescopes de nos laboratoires.

Et on termine avec un schéma représentant la trajectoire du corps, un schéma réalisé par la NASA.

Crédits NASA

Mots-clés astéroïdes