Un enseignant a été condamné pour avoir envoyé des vidéos pornos à ses élèves

Un enseignant de Perpignan âgé d’une trentaine d’années a été condamné à un an de prison avec sursis par un tribunal de la région pour avoir envoyé des contenus pornographiques à ses élèves.

L’homme était professeur de français dans un collège privé de la ville. Le nom de l’établissement n’a pas été communiqué par les autorités ni même par la presse, pas plus que l’identité de l’enseignant. L’audience s’est d’ailleurs déroulée à huis clos, à la demande expresse de la partie civile.

Condamnation Perpignan

Un enseignant originaire de Perpignan a été condamné à un an de prison avec sursis pour comportement inadapté.

Selon les éléments de l’enquête, l’enseignant aurait commencé à avoir un comportement déplacé envers sept collégiens au printemps dernier.

L’enseignant est resté en contact avec d’anciens élèves sur les réseaux sociaux

Il aurait en effet tenu des propos malsains et tendancieux à cette époque par Facebook et par SMS, en incitant notamment ces adolescents à la débauche. L’homme n’en serait cependant pas resté là et il aurait ainsi posté plusieurs photos et vidéos le présentant, totalement nu, dans des postures très équivoques. Pour éviter les fuites, il se serait notamment appuyé sur une messagerie éphémère dont le nom n’a pas été cité.

Les élèves impliqués auraient cependant pris des captures écran et ils les auraient partagées à leur tour sur les réseaux sociaux. L’affaire a fini par parvenir aux oreilles de l’équipe pédagogique et une enquête a été lancée dans la foulée.

Elle a conduit à la mise en examen de l’enseignant. Durant son audition, il a reconnu les faits et il est revenu en détail sur ce qui l’a poussé à avoir ce comportement inadapté.

Il a perdu pied et il a fini par se voir comme un adolescent parmi les adolescents

Il a notamment expliqué que ces adolescents étaient tous d’anciens élèves avec lesquels il avait gardé contact sur les réseaux sociaux. À force d’échanger avec le petit groupe, l’homme a fini par perdre pied et par se voir comme un adolescent parmi les adolescents. Cette proximité lui a alors fait perdre tous ses repères et la situation a rapidement dérapé.

L’enseignant a subi un bilan psychologique complet. Le rapport a révélé que l’homme ne souffrait d’aucun trait pervers et qu’il n’avait rien d’un pédophile. Un rapport largement mis en avant par l’avocat de la défense.

Comme indiqué plus haut, le prévenu a été condamné à un an de prison avec sursis et à cinq ans d’interdiction d’exercer toute activité bénévole ou salariée en lien avec des mineurs. Les familles des victimes se sont vues accorder 1 € de dommages et intérêts.